« Près de la moitié des enfants tchadiens souffrent de malnutrition chronique et nous dépassons actuellement les seuils d’urgence en terme de malnutrition aigüe sévère. Alors, les taux de malnutrition des enfants de moins de cinq ans ont effectivement beaucoup augmenté ces quatre derniers mois de l’année 2012 et sont plus élevés que l’année dernière… »

L’Unicef vient de rendre publics des chiffres assez effroyables concernant le Tchad : deux enfants sur cinq souffrent de malnutrition chronique et un sur six de malnutrition aigüe sévère.C’est le taux le plus élevé d’Afrique centrale et occidentaleComment en est-on arrivé là ? Pour en parler, Bruno Maes, est le représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) au Tchad. Il répond aux questions de Sonia Rolley.

 
166 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article