21 février 2019 #Centrafrique #Soudan #Russie : L’accord entre Centrafricains à Khartoum dans l’orbite Russe.

Bien que reléguée de l’accord qu’elle a elle-même initié au Soudan, la Russie a réussi à maintenir son influence.

Alors que le conseil de sécurité des Nations unies a accordé fin janvier, à la demande de la Russie, de nouvelles exemptions à l’embargo sur les armes imposé à la Centrafrique depuis 2013, Moscou a maintenu son influence durant les pourparlers de Khartoum pilotés par l’Union africaine (UA). Le 5 février, ces derniers ont abouti à un accord global de paix entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés qui essaiment dans le pays (voir ICI). Le texte a été ratifié le lendemain par Faustin Archange Touadéra.

Moscou a néanmoins gardé la main sur le processus. Khartoum avait déjà été la ville choisie par la Russie pour accueillir en août sa propre initiative de paix avant que celle-ci ne soit rejetée par le chef de l’Etat centrafricain sous pression onusienne. Alors qu’il entretient d’étroites relations avec le Soudan, le pays de Vladimir Poutine a appuyé l’UA en acheminant dans la capitale soudanaise les délégations et plusieurs chefs de guerre visés par un mandat d’arrêt international. Les éléments du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) ou encore du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) ont fait le déplacement à bord des Cessna de Lobaye Invest, compagnie minière russe jugée proche de l’homme d’affaires Yevgeny Prigozhin , membre du sérail de Poutine.

En contrepartie du choix de Khartoum comme ville hôte, les Etats-Unis avaient réussi à écarter de ces pourparlers les éléments liés de près ou de loin à Valery Zakharov, le conseiller russe – sur le départ – de Touadera (LC n°739). Observateur et non médiateur dans ces négociations, Moscou n’en continue pas moins d’accroître les moyens de ses représentants à Bangui (LC n°776). Plusieurs véhicules dont des pick-up blindés et des véhicules destinés à renforcer sa flotte diplomatique viennent d’y être livrés.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

790 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article