L’Alliance Nationale pour le Changement et la Démocratie (ANCD) apporte un démenti formel aux affirmations de Mr Josué Binoua, ministre centrafricain, insinuant la présence des forces de la résistance tchadienne aux cotés de la SELAKA.

 


Le régime aux abois de François Bozizé, politiquement incapable, militairement en déconfiture, cherche un bouc émissaire pour expliquer sa débandade. Le Peuple opprimé de la Centrafrique, La Nation meurtrie de la RCA n’a pas besoin d’un concours externe pour faire partir Bozizé et sa clique. S’il y a quelqu’un qui a fait appel à l’étranger, c’est bien Mr Binoua et le gouvernement fantoche auquel il appartient.

 


Bozizé et sa bande des pantins ont la mémoire courte. Est-il nécessaire de rappeler qu’au moment où son protecteur, Idriss Deby, l’avait lancé en compagnie des soldats tchadiens (les fameux libérateurs) contre les institutions démocratiques de la RCA, que ce même Deby donnait l’accolade à Patassé en Libye?

 


L’ANCD se consacre exclusivement à la lutte contre le régime maffieux et clanique de N’Djamena. Bien qu’elle considère le départ de Bozizé salutaire pour le Peuple centrafricain, l’ANCD ne s’est jamais ingérée dans le conflit centrafricain.

 


Décidée et déterminée, réconfortée dans ses analyses et inébranlable dans ses certitudes, l’ANCD lance un appel solennel à ses militants et ses sympathisants à la mobilisation et au rassemblement pour sonner le glas de cette tyrannie.

 


Fait le 04 janvier 2013

Pour le Bureau Exécutif

Le Secrétaire Général

MAHAMAT Mahdi Ali

 

 

154 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article