Le ministre du Plan de l’Economie et de la Coopération Internationale Bedoumra Kordjé et le représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) Mamadou Dicko ont procédé le mercredi 23 mai 2012 dans l’enceinte dudit ministère à la signature du Plan d’Action du Programme Pays (CPAP) dans la lutte contre la mortalité maternelle d’un montant de 22 millions de dollars couvrant la période 2012-2016.
Ce document stratégique est le résultat d’un exercice participatif conduit par le ministère du Plan, de l’Economie et de la Coopération Internationale et découle du programme pays adopté par le Conseil d’Administration de l’UNFPA en février 2012. Son objectif principal vise à la réduction de la mortalité maternelle dont le niveau est anormalement élevé au Tchad. Ce taux était de 1.200 décès maternels pour 100.000 naissances vivant en 2008 contre 1099 décès pour 100.000 naissances vivantes en 2004. Le dernier rapport rendu public en mois de mai 2012 par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance et la Banque Mondiale montre qu’avec 1100 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes, malgré cette légère amélioration, cela demeure largement au-delà de la norme. 
C’est partant de ce constat que l’UNFPA et le Gouvernement du Tchad ont été convenus de commun accord de mettre l’accent sur les activités clés devant concourir à l’amélioration de cet indicateur notamment par des soins obstétricaux d’urgence et le repositionnement de la planification familiale.
Pour le représentant de l’UNFPA au Tchad, Mamadou Dicko, la mise en œuvre de ce plan d’action se fera à travers les programmes de travail annuel et mobilisera les principaux ministères partenaires. Il s’agit du ministère du plan, de l’Economie et de la Coopération Internationale, de la Santé Publique, de l’Action Sociale, de la Solidarité Nationale et de la Famille, de la Culture, de l’Information et de la Communication, de la Jeunesse et des Sports, de l’Agriculture et de l’Irrigation, de la Justice, de l’Assainissement et de la Bonne Gouvernance ainsi que les ONGS et les associations de la société civile.
Le ministre du Plan, de l’Economie et de la Coopération Internationale Bedoumra Kordjé qu’à lui, reconnait que ce plan va sans nul améliorer la vie de la population. « Ce plan d’action du programme pays répond à la feuille de route initiée par le Département de la Santé Publique », précise-il. Bedoumra Kordjé a également souligné cette mobilisation des ressources vient accompagner les mesures prises ces dernières années par les plus hautes autorités de l’Etat pour la lutte contre la mortalité maternelle et promouvoir la santé de la mère et de l’enfant à tous les niveaux.
Notons que sur les 22 millions de dollars américains, 12 sont les propres fonds de l’UNFPA et les 10 sont des cofinancements.
Djimet Biani 
245 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article