10/02/16: TCHAD/ CPFC – UFCD/Opposition ralliée : De sources dignes de foi, après une investigation recoupée, un de nos correspondants affirme avec certitude la fin de disgrâce entre le DG de l’ANS Djiddi Salay Kedellaye (Bulldog) et certains cadres du CPFC ralliés voilà 2 ans au régime MPS d’Idriss Deby. Il y a une cassure au sein de ce regroupement entre certains cadres de cette structure. S’il est reproché à Alio Abdoulaye de faire cavalier seul, les généraux Tounissi et Brahim Irig attendent sans voir venir toutes les promesses dites par Idriss Deby et non exécutées par le bulldog national (Djiddi Salay). Plusieurs actes restent en suspend, et les responsables de cette formation accuse Djiddi Salay (DG ANS) de favoriser l’intégration des 300 éléments qu’il a recrutés dans sa région natale aux dépens des hommes du CPFC/UFCD après leur formation au CI de Moussoro. C’est dans cette optique que choisit le médiateur national Bachar Souleyman pour faire un déplacement à paris par le vol air-France de ce vendrédi 12 février 2016 afin d’initier d’autres subterfuges. Un médiateur aux ordres du même Djiddi qui l’a vidé de toutes ses prérogatives. Il faut noter que le régime tchadien n’a jamais tenu ses promesses quand au retour de ceux qui se sont opposés militairement ou idéologiquement à lui. Le régime MPS d’Idriss Deby Itno agit en prédateur qui aguiche l’adversaire et le divise pour mieux affirmer sa suprématie. Malheureusement l’UFCD/CPFC l’apprend à ses dépens.

 

  

251 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article