29/01/16: TCHAD/Chambre de Commerce: La magouille, le népotisme et le trafic d’influence sont les maîtres mots qui caractérisent les hommes politiques MPS. L’élection du bureau de la chambre du commerce en est une parfaite illustration. Depuis plus d’un mois, les opérateurs économiques n’ont pas les coudées franches pour élire leur bureau et pour cause le tout puissant patron des commerçants MPS (Almana) avec la bénédiction du 1er ministre Payimi Kalzeubet Deubet (le mollusque que vous connaissez) veut un bureau aux couleurs du MPS, alors que tous les opérateurs économiques ne le sont pas et ne veulent pas être identifiés à ce parti. Plus grave cette démarche est faite sans que même le secrétaire général Emmanuel Nadingar la souris ne soit au courant. La dernière proposition sur laquelle Payimi et Almanna sont d’accord c’est de confier la présidence de la chambre à Amir Adoudou Artine (meilleur que plusieurs coquilles vides) et la vice-présidence à un certain Brahim Goukouni qui n’a comme entreprise que son sac. Tout ceci afin de contrôler les activités de la chambre à partir de l’intérieur. Cette nouvelle proposition ne fait pas de la politique genre. Une fois de plus les femmes sont écartées alors qu’elles sont nombreuses à être élues comme membres de la chambre du commerce. Comme on le voit, dans le MPS les femmes servent du décor, de débauche, de Gaâ da (fête de dévergondage) et de coucherie genre promotion canapé.

 

362 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article