22/04/14: TCHAD/Analyse sur le gouvernement Pahimi IV: Les Tchadiens ne comprendront jamais Idriss Deby et ses méthodes autocratiques. En 24 ans d’exercices de pouvoir il y a eu un nombre colossal d’hommes et de femmes exploités à diverses responsabilités gouvernementales, plusieurs fois à tort, sans une certaine dynamique de carrière, de domaine de compétence et de résultats. Là où le bas blesse, les fonctions régaliennes sont dévalorisées. Un ministre au Tchad, chacun peut y accéder tant que la couleuvre faciès sied à l’exécutif. Il y a eu des ministres de quelques mois, d’une année, difficilement plus, sauf pour 2 ou 3 éternels revenants. A l’image des autres pays ou la nomination d’un gouvernement obéit à des règles, aux problèmes socio-économiques du pays, et les urgences des citoyens, au Tchad cela semble vouloir égayer des hommes, des tributs, des ethnies au lieu de se pencher aux réels problèmes que rencontrent les Tchadiens. Dans cet état d’esprit, aucun homme compétent soit-il ne pourra faire aboutir l’essence d’un projet, et glaner des résultats. Le gouvernement Pahimi IV vient de subir son 4eremaniement avec une équipe recentrée et des départements mis en broche sur d’autres. Cela demandera un temps fou à réorganiser les directions générales et les départements avant de commencer les travaux d’orientation. A court ou moyen terme, quel sera son objectif ? Quelles sont les orientations ? Quand on sait que la population au Tchad souffre des problèmes immenses comme la cherté de vie, l’électricité, l’eau, l’insécurité, l’éducation, l’environnement, l’économie, etc. 

Pahimi IV a intérêt d’étonner les Tchadiens, sinon dans 4 mois bis repétita, un autre prochain remaniement.

 

 

245 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article