25/04/14: TCHAD/Médias: Dans une dernière édition l’hebdomadaire jeune Afrique présente le Tchad d’Idriss Deby comme un pays en pleine émergence. Cet hebdomadaire autrefois adoubé par l’élite africaine et les amis de l’Afrique est devenu une plateforme mercantile au point de blesser la conscience éthique des citoyens démocrates et autres militants citoyens. Jeune Afrique affirme, “le Tchad se transforme en profondeur. Grands travaux, relations d’Affaires, consommation… Tout bouge“ S’en suivent d’autres dessins hautement puérils, pour ceux qui connaissent la réalité que vit tout citoyen tchadien. À l’heure où ce fameux papier est édité à coups de milliers d’euros, des milliers de Tchadiens croupissent dans la chaleur et l’obscurité par manque d’électricité (dit-on qu’il y a manque total de Gas-oil pour faire tourner les machines à N’Djamena). L’eau potable manque dans la capitale. L’internet qui est un moyen de s’ouvrir au monde est astreint et limité au Tchad. Dans certaines régions du pays y compris dans la capitale, des citoyens tchadiens manquent de nourriture, de soins, d’éducation parce que leur bourse est en deçà du seuil de la pauvreté. Alors messieurs du jeune Afrique, de quel Tchad advient cette métamorphose ? Nous n’accepterons jamais d’être dupés par votre cupidité, et permettez aux amis du Tchad de connaître la vérité. La rédaction 
227 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article