01/05/14: TCHAD/Assemblée nationale : De sources concordantes, le problème des levées d’immunités des anciens ministres divise la majorité (MPS) à l’Assemblée nationale. Plusieurs députés MPS affirment en privé que le cas Padaré ne peut pas être un facteur de débat au sein de l’hémicycle. Plusieurs d’entre eux comprennent que sur le fond il y a un règlement de compte entre parties. Kabadi, diton est en minorité, mais veut amener cette affaire à terme. “Envoie-le en prison sinon s’il bat l’UNDR à Léré, il risquerait de revenir comme président de l’Assemblée à ta place“ lui souffla un autre député. Toutefois, malgré tout ce méli-mélo, les députés seront amenés à statuer sur celui (Padaré) qui ne respirait que par Deby, toisant ses camarades et l’opposition. Voilà ce qu’on récolte quand on veut être plus royaliste que le roi.

 

  

226 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article