Le journaliste français Olivier Dubois a été libéré après presque deux ans de captivité au Mali, a appris RFI auprès du ministre nigérien de l’Intérieur. Il a atterri à Niamey, ce 20 mars 2023.

 

Chemise blanche sur t-shirt bleu, sac en bandoulière et sourire aux lèvres : Olivier Dubois est un homme libre. « Je me sens fatigué, mais je vais bien », a-t-il brièvement déclaré au micro du correspondant de RFI au Niger, dans un salon de l’aéroport de Niamey. Il a souligné son impatience à l’idée de parler à ses proches. « Je ne pense qu’à ça, a-t-il dit. J’attends ça évidemment, ça fait presque deux ans que j’attends ça. »

 

« Il est très souriant, il se porte très bien, il a même embrassé toute la presse. Donc, ses collègues l’ont embrassé. Vraiment, il se porte très très bien de ce que j’ai vu », souligne notre reporter Moussa Kaka.

 

Olivier Dubois a pris la parole. Il a remercié le gouvernement français et les autorités nigériennes qui n’ont ménagé aucun effort pour sa libération. Il a salué vivement RFI qui relayait, tous les mois, des messages de ses proches.

 

« Je viens d’échanger avec Olivier Dubois, a tweeté le président français Emmanuel Macron. Il est en bonne santé. Soulagement immense pour la Nation, pour ses proches et ses confrères journalistes. Grande reconnaissance au Niger pour cette libération. »

 

Olivier Dubois devrait faire son retour en France le mardi 21 mars.

 

« Nous nous réjouissons de la libération de notre confrère qui était aux mains d’un groupe islamiste armé au Mali depuis près de deux ans, a déclaré l’ONG Reporters sans frontières. C’est le journaliste français qui a été le plus longuement retenu en otage depuis la guerre du Liban. »

 

Olivier Dubois était aux mains du Jnim, le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, lié à al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Depuis son enlèvement, il était apparu dans deux vidéos diffusées par ses ravisseurs, en mai 2021, puis en mars 2022.

 

Il avait été enlevé alors qu’il était en reportage à Gao. Il s’y était rendu pour interviewer un chef local du Jnim, Abdallah Ag Albakaye, dans la zone de Talataye. C’est au moment où il était en train de s’organiser pour aller à cet entretien que des hommes l’ont enlevé et on est resté sans nouvelles de lui pendant un bon mois avant qu’une première vidéo ne soit diffusée.

 

Olivier Dubois remercie le Niger, remercie la France. « Je ne pense qu’à ma famille depuis deux ans », dit il, avant de remercier aussi @RFI qui lui a permis de garder contact avec les siens durant ces deux années

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Rfi

1796 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire