Le général Khalifa Haftar a été contraint de renoncer à participer à la dernière réunion de la coalition militaire G5 Sahel (Mauritanie, Tchad, Mali, Niger, Burkina Faso, Selon nos sources, l’homme fort de l’Est libyen n’a pas participé à la réunion organisée le 6 décembre à Nouakchott sur demande expresse de Paris. Emmanuel Macron voulait éviter les interférences, alors qu’il tente tant bien que mal de rendre le G5 Sahel opérationnel (voir notre lettre sœur La Lettre du Continent, LC nº790) et tandis qu’il est attendu à N’Djamena le 22 décembre où il rencontrera l’État-major de la force française Barkhane qui appuie le G5 Sahel. Khalifa Haftar avait fait part de sa volonté de participer au G5 Sahel en marge de la conférence sur la paix en Libye à Palerme, le 12 novembre. Le chef d’État nigérien Mahamadou Issoufou avait donné son aval à la proposition du général Haftar et, selon nos informations, il avait également réussi à obtenir l’accord des autres chefs d’État de la coalition.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

1207 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article