Colonel Mahamat Hamouda Béchir. Voilà l’homme même prisonnier, a su rendre noble la portée de la lutte armée au Tchad, face à l’injustice et le déni de démocratie.


Il reste et restera un exemple à suivre face à la barbarie et à l’arbitraire. Quand l’injustice acquiert force de loi, la résistance devient un devoir. Les mots justes et mesurés exprimés lors de sa capture face à l’ignominie démontrent à quel point la légitimité de la lutte armée. Il demeure pour plusieurs générations un exemple de détermination et de bravoure.


Ici présent, l’hommage est rendu aux officiers, sous officiers, hommes de troupe qui à l’image de Mahamat Hamouda Béchir sont faits prisonniers au moment de faits face à la dictature implacable d’un clan contre le peuple tchadien en lutte. Comme lui ou pire, plusieurs de frères et sœurs de lutte sont tombés en martyrs. Notre dévotion et nos mémoires demeurent remplies de leur courage et abnégation. Il n’y a pas un instant ou nos pensées ne reviennent en souvenir des morts pour la cause. Aux jeunes, aux vieux, aux femmes et aux hommes, la patrie est reconnaissante. Il viendra un jour où le mémorial des souvenirs viendra rendre immortel les faits des hommes pour la patrie, pour la justice et la démocratie.


L’hommage est rendu aussi aux hommes et femmes, Plusieurs anonymes, qui n’ont jamais cessé de continuer la lutte de façon directe ou indirecte, hommage aux gérants des blogs et sites et ceux qui abattent un travail colossal dans l’ombre. La lutte ne pourra cesser tant que l’injustice perdurera. Et, quoi qu’il en soit l’aboutissement de la dictature arrivera à son terme dans les jours à venir. Aux patriotes convaincus, la lutte doit continuer, car le peuple tchadien dans son ensemble porte son espoir sur la lutte des hommes et femmes, qui de façon publique contestent et dénoncent les faits de dictature au Tchad.


Aux Hommes et femmes et camarades de lutte, la patrie vous sera reconnaissante.


La rédaction.

 
Colonel Hamouda – Chantre et Icône de… par noblematt1

237 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article