Ce conflit est mue sous silence au Tchad, pourquoi ? Ce n’est pas à l’état et à son gouvernement de prendre les devants mais tout au plus aux organisations non gouvernementales, aux associations et partis politiques de s’y prononcer, de demander à manifester pour dire l’injustice que subissent les populations civiles palestiniennes innocentes et les crimes du HAMAS envers les populations juives innocentes aussi. Les partis politiques de l’opposition sont les premiers concernés par cela.
Se calfeutrer dans le silence absolu n’imprime pas notre identité en tant que nation, et projection sur l’international. Si vous voulez être entendu demain dans vos revendications à l’international, impliquez-vous aussi dans les conflits internationaux en tonnant de vos voix, faites-vous connaitre pour y être écouter un jour.

Tchadanthropus-tribune

667 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire