Les diasporas tchadiennes de France (2 groupes) ont fini leurs réunions en queue de poisson. Comme précédemment annoncée sur le site, aucune concession n’avait eu lieu pendant les débuts des réunions. Certaines personnes (espions ou supposées) avaient fait l’aller-retour de repentance, s’excusant de leurs méfaits. In fine, le groupe présidé par Mr Bamaré n’avait pu atteindre le quorum afin d’asseoir sa légitimité. Il sanctionne ses assises par un communiqué de report qui sonne comme un aveu. 

L’autre groupe du 70 rue Maraichers, non plus n’a escompté les objectifs supposés. Si ses assises a vu la présence de plusieurs personnes par rapport au groupe ci-dessus cité, il n’en demeure pas mieux loti. 


Il est clair que ces évènements doivent permettre à réfléchir : est-ce que la diaspora tchadienne de France a besoin de tout cela. Des échanges, des insultes, des invectives et autres impolitesses ? À l’instar des autres diasporas africaines qu’a-t-elle fait comme résultats pour les Tchadiens.
 

Nous assistons à des bagarres de tranchées à chaque fois que le despote tchadien de passage à Paris laisse quelques subsides qui les laissent réagir ainsi.  Tant que l’union sacrée n’est pas de mise, et qu’aucun politique ne vient s’interférer dans les affaires d’une diaspora indépendante et souveraine, rien ne sera facile…à suivre.

Lire ci dessous les communiqués des 2 groupes.

                                                                           ————————————————————————————-

 

Le groupe Bamaré

Résolution de l’Assemblée Générale   Extraordinaire du 11 mai 2013

 

COMMUNIQUE

 

Réuni ce jour 11 mai 2013 à 16 heures 09  au CICP, le Conseil d’Administration de la Diaspora Tchadienne de France issu de l’AG des 30 et 31 Mars 2013 (en réponse à l’invitation du Bureau de vote composé de-Monsieur Abanga Dagomah, Monsieur Bamaré Nojinang, Madame Djerang Nekarembay, et de -Madame Pit Noémie) et conformément aux textes en vigueur a décidé à la majorité simple de reporter l’élection du Bureau de la DTF à une date ultérieure.

 

Le CA tient, unanimement, à féliciter le Bureau de vote (qui a organisé le scrutin) pour son sens élevé du devoir,  son remarquable sang froid et sa grande dignité malgré les ignobles et virulentes attaques dont il a été l’objet à travers les nombreux mails. 

Le CA s’est en outre prononcé, sans ambages et dans son ensemble, contre toute annulation des élections du 31 Mars 2013. 

Le CA soucieux de :

-préserver l’unité de la Communauté Tchadienne,

-travailler à son harmonieux développement,

-consolider ses liens inébranlables avec le Pays,

œuvrera  sans relâche afin de maintenir la cohésion de la DTF et la cohérence de son projet. A cet effet les administrateurs présents ont décidé de convoquer une prochaine réunion le dimanche 26 mai à 14 heures. L’ordre du jour portera essentiellement sur l’élection du Bureau de la DTF.

 

Fait à paris le 11 Mai 2013, 

Les administrateurs.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

 Le groupe 70 rue Maraichers

 

 

-Vu les statuts et Règlement Intérieur de la Diaspora Tchadienne de France adoptés en date du 30 mars 2013 à Paris ;

– Considérant les nombreuses irrégularités constatées,   lors des élections du Conseil d’Administration du 31 mars 2013 ;

-Considérant les nombreuses demandes d’annulation formulées par les membres de la Diaspora Tchadienne de France ;

-Conscient que la Diaspora Tchadienne de France a besoin des structures solides, incontestées et incontestables ;

Nous membres de la Diaspora Tchadienne de France, réunis en  Assemblée générale Extraordinaire, le 11 mai 2013 à Paris, sur convocation  du Président de la DTF, en vertu des articles 4, 13.2, 18.1  du Règlement Intérieur, décidons :

       De prolonger le mandat du Bureau de la Diaspora  Tchadienne de France, issu des élections du 27 novembre 2011, jusqu’à l’élection d’un nouveau Conseil d’Administration ;

       De donner acte à la demande d’annulation formulée par les douze (12)  membres élus du nouveau conseil d’administration;

       De donner mandat au Bureau de la Diaspora de  convoquer, dans un délai de 45 jours, une Assemblée générale élective en vue de mettre en place un nouveau C.A.

FAIT à Paris le 11 MAI 2013.

 

 

349 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article