A l’occasion de la journée Mondiale des Droits l’Homme célébrée ce 10 décembre, la fédération Internationale des droits de l’Homme annonce dans un communiqué que 67 Journalistes on été tués en 2022 dont 04 au Tchad et 375 autres croupissent encore dans les prisons

Pour la Fédération internationale des Journalistes (FIJ), ces chiffres rendent une lecture sinistre et jettent de sérieux doute sur la volonté politique des gouvernements de faire face à de telles menaces qui sont graves pour la liberté des médias.

Le plus alarmant dans ce communiqué,  est que la guerre en Ukraine a fait 12 morts dans le milieu de la presse. Un taux décès des personnels des médias fortement élevé  parmi les 21 pays où les conflits meurtriers ont été signalés.

Le Tchadanthropus-tribune

3065 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire