03/02/16: TCHAD/La jeunesse en colère: Encore un rendez-vous manqué. Ceux qui prennent le régime MPS avec autant de légèreté doivent se souvenir de cet échec. Deby a l’état, les moyens de l’état et ses instruments. Pour lui contester un argument, faudrait se lever tôt. Idriss Deby et son régime ont une peur bleue de la jeunesse. À chaque fois que des jeunes s’organisent pour revendiquer des droits, l’ANS se met en branle-bas et coupe l’élan de l’organisation en cotant le maillon faible, soit en lui proposant des sommes sonnantes et trébuchantes, soit en l’intimidant. Cet échec d’une marche tant espérée résulte de son organisation et de sa médiatisation. Aujourd’hui l’on pense facilement se lever au sein d’une dictature bien ancrée et forcer les barrières sans intégrer les associations de droits de l’homme, les partis politiques et autres sociétés civiles et réussir une marche à la dimension et aux attentes de la jeunesse sans avoir en face une armada qui cherche l’achat des consciences, sinon la répression ? Le régime MPS à tout intérêt de diviser les rangs d’une organisation qui cherche à le déstabiliser. Aux jeunes, et à leur détermination de démontrer que leurs revendications sont légitimes en continuant à insister pour cette marche malgré les divisions enregistrées. La lutte doit continuer sous toutes ses formes, mais en intégrant toutes les forces en présence pour atteindre l’objectif fixé. Malheureusement beaucoup ont oublié les dogmes de la lutte, son organisation, ses objectifs et surtout son unité. 
 

 

  

197 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article