Depuis lundi se tient à Paris le procès des humanitaires de l’Arche de Zoé, soupçonnées entre autres d’exercice illicite de la fonction d’intermédiaire à l’adoption. Un procès qui se déroule en l’absence des deux principaux accusés. Hasard ou coïncidence, le président tchadien est arrivé mardi à Paris pour une visite officielle.

A cette occasion, le chef de l’Etat tchadien a réclamé que l’Etat français s’acquitte du versement des indemnités d’un montant de six millions d’euros, destinées aux familles victimes d’une des plus rocambolesques escroqueries humanitaires jamais connues… Que faut-il attendre de ce procès ? Et comment l’affaire de l’Arche de Zoé a-t-elle influé sur les relations entre Paris et N’Djamena depuis 2007 ?

 

Invités :

 

Mahamat Assileck, Délégué à l’information et à la communication au CNCD (Conseil national pour le changement et à la démocratie) 

Pierre Micheletti, Ancien président de Médecins du Monde, auteur du roman, « Les Orphelins » aux éditions Factuel et RFI 

Pascale Egré, Journaliste au Parisien, de retour du Tchad

 

Débatteuse Polémiste :

Meriem Alaoui, Journaliste et documentariste        Ecouter le Débat

 

 

270 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article