C’est le résultat de l’analyse menée sur l’indice de perception de la corruption dans le monde par Transparency International

 

Une conférence se tient ce 11 décembre au Musée national du Tchad à Ndjamena sur le thème de la corruption. Les débattant vont s’étendre sur les résultats du récent rapport de l’ONG Transparency International, publié le 5 décembre 2012 dernier. Selon ledit document, le Tchad est le troisième pays le plus corrompus d’Afrique. Il occupe la 165e place et arrive juste devant le Soudan (172e) et la Somalie (174e) sur les 176 pays évalués. Un grand recul lorsqu’on considère le classement publié l’année dernière. Au niveau mondial, le Tchad reste toujours dans le peloton de tête en occupant la 11e place, et perd ainsi quatre places par rapport à 2011 où il était 14e.

 

 
© ddc.arte.tv 
Une position du Tchad toujours à la traine

On peut apercevoir à côté du nom de ce pays, l’indice 19. Une indication établie à partir de données recueillies par 13 institutions financières internationales dont la Banque mondiale, le Fonds Monétaire International et la Banque Africaine de développement est comprise entre zéro pour un pays «hautement corrompu» et 100 pour un pays considéré comme «très vertueux». Cependant, sur les 176 pays évalués, seuls les deux tiers ont obtenus des scores inférieurs à 50 points sur 100. L’Afghanistan, la Corée du Nord et la Somalie occupent à ex-aequo la 174e et dernière place du tableau avec seulement 8 points en indice.

Le Botswana (30e/176) ou encore du Cap-Vert (39/176) font partie des pays les mieux classés d’Afrique. Il est donc temps pour les autres pays du continent de prendre exemple sur eux et de mettre des moyens en œuvre afin d’éradiquer ce fléau qui mine gravement l’Afrique. Pour Mouhamadou Mbodj, coordinateur du forum civil sénégalais et président de la section sénégalaise de Transparency, les pays africains les mieux classés, mêmes les tous premiers d’Afrique, sont globalement dans la moyenne. Autrement dit, même pour ces pays, il y a des efforts à construire. Chaque année depuis 1995 Transparency International établie une carte du monde de la corruption.

 

 

 
Henrie Lucie Nombi
278 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article