Depuis le 3 mai 2012, Bachir Saleh est introuvable. L’ex-dignitaire du régime de Kaddafi pourrait avoir trouvé refuge au Swaziland. Recherché par Interpol pour fraude, l’ancien chef de cabinet de Mouammar Kaddafi a quitté la France à bord d’un avion privé trois jours avant la défaite électorale de Nicolas Sarkozy.

L’ancien trésorier du régime libyen (il présidait le Libyan African Investment Portfolio) est, il est vrai, le dépositaire de bien des secrets concernant les relations franco-libyennes. Est-il passé par le Sénégal ? Son avocat français le conteste et jure qu’il se trouve aujourd’hui en lieu sûr, « en situation régulière ».

De bonne source, Bachir Saleh aurait atterri en Afrique du Sud, avant de trouver refuge au Swaziland. En 2011, le régime de Jacob Zuma avait tenté jusqu’au bout de ménager à Kaddafi une porte de sortie honorable.  

Jeune Afrique.com

160 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article