« Rendre plus visibles les actions de la Maison des Médias du Tchad (MMT), diversifier la formation professionnelle à l’intention des journalistes, promouvoir la bonne gouvernance et la citoyenneté et établir un partenariat plus dynamique avec le gouvernement, les institutions internationales et la société civile afin de relever le défi à venir ». C’est l’ambition que se donnent les nouveaux membres du Bureau du Comité de Gestion de la Maison des Médias du Tchad lors du 2ème congrès, tenu le jeudi 22 novembre 2012,au sein de ladite institution, sise à Moursal, dans le 6èmearrondissement. Les travaux ont été ouverts par le ministre de l’Information et de la Communication, Hassan Sylla Bakari, en présence de plusieurs personnalités.

Véritable verset d’amitié de tous les journalistes, la Maison des Médias du Tchad est créée le 25 juillet 2009 par le concours de sept organisations des médias du Tchad à savoir l’AEPT, l’ATCOM, la LTJA, la SODEMA, l’UFPCT, l’UJT et l’URPT. L’objectif est d’offrir un cadre idéal de dialogue, d’échange et de concertation entre les journalistes et les différents partenaires tant au niveau national qu’international. 


Dans ses propos liminaires, le Secrétaire Général du Comité de Gestion de la MMT, EliyakimDokpanéVanambil, a relevé que la Maison de la presse est une des recommandations des Etats généraux de la Communication d’avril 2009. Elle est la seule recommandation dont l’observation et le suivi par l’ensemble des acteurs concernés ont été effectifs, faisant de son existence une réalité conforme aux vœux exprimés par tous les participants. Pour lui, la Maison des Médias est une des solutions aux problèmes que rencontre la presse. « Dans un contexte socio-économique difficile où les journaux éprouvent de grandes difficultés à paraître à cause des coûts énormes d’impression, la Maison des Médias du Tchad s’attèle à trouver une solution palliative dans son projet en cours de plate-forme prépresse auquel elle demande à tous les journaux conscients de la précarité d’une solution qui menace leur existence de s’associer », a-t-il demandé.


Il remercie le Président de la République, Son Excellence Idriss DebyItno, pour l’intérêt qu’il accorde à la presse en octroyant un appui financier de 100 millions de CFA à la Maison des Médias au Tchad et surtout en formulant la promesse ferme de l’octroi, en 2012, de la méga structure clés en main, devant servir de siège à l’institution.

 
Au cours des travaux, les participants ont jeté un retard rétrospectif sur l’exercice précédent et ont apporté des amendements sur les textes statutaires portant nouvel organigramme. Un nouveau bureau de 7 membres a été mis sur place.EliyakimDokpanéVanambyl, précédemment Secrétaire général, préside désormais à la destinée du Comité de gestion de la Maison des Médias du Tchad.

Le ministre de l’Information et de la Communication, Hassan Sylla Bakari, qui ouvrait les travaux, a appelé les journalistes à plus de professionnalisme. « Je saisis cette opportunité pour vous rappeler la ferme volonté des hautes autorités d’aider la presse à se développer, à acquérir ses lettres de noblessepar un professionnalisme de plus en plus affirmé qui ne laisse aucune chance à l’amateurisme, source de certaines dérives que nous avions eues à dénoncer ces derniers temps ».

Selon le ministre, les rappels à l’ordre des médias par le Gouvernement n’est nullement synonyme d’entrave à la liberté d’expression.« Au contraire, le Gouvernement encourage les journalistes à plus de dynamisme et à contribuer de manière efficace à la démocratie tchadienne qui est désormais marquée du marbre de l’évolution socio politique du Tchad », a indiqué le ministre qui, par la même occasion, réitère le soutien du Gouvernement à la presse.


Payang Paul 

145 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article