Le bilan du récent tremblement de terre qui a frappé vendredi soir le Maroc s’est alourdi à 2.901 morts et 5.530 blessés, selon le dernier communiqué publié mardi par le gouvernement marocain.

A Ouirgane, l’un des villages les plus touchés dans les zones montagneuses, tous les édifices se sont effondrés et les équipes de secours utilisent des excavateurs pour déblayer les débris, ont constaté des correspondants de Xinhua.

Le Maroc a accepté les offres d’aide de l’Espagne, du Royaume-Uni, des Emirats arabes unis et du Qatar, alors que celles d’autres pays sont toujours en attente d’approbation.

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a lancé mardi un appel d’urgence à collecter 100 millions de francs suisses (112 millions de dollars) en vue de soutenir les sinistrés du séisme au Maroc.

L’eau, les services sanitaires et les abris sont les besoins les plus pressants à l’heure actuelle, a affirmé Caroline Holt, directrice générale des opérations de la FICR face à la presse à Genève. “Nous devrons nous assurer que nous évitons une seconde vague de désastre”, a-t-elle souligné.

Zhang Feigong, chef de l’unité d’Agadir de l’équipe médicale chinoise au Maroc, a confié à Xinhua que son équipe avait fait don de fournitures médicales urgentes aux hôpitaux locaux, à savoir des oxymètres de pouls, des sphygmomanomètres électroniques et des désinfectants antibactériens pour les mains.

Un tremblement de terre d’une magnitude de 6,8 a frappé vendredi à 23H11 heure locale (22H11 GMT) le pays d’Afrique du Nord, à une profondeur de 18,5km, selon l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

920 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire