Alerté par l’information sur sa fuite vers l’étranger, la rédaction comme à son habitude avait cherché à recouper l’information concernant le petit frère de Moussa Faki, le président de la commission africaine. De fil en aiguille, nos sources informent que Abdelkhader Mahamat Hassan, DGRP (directeur général des ressources et planification) au ministère de la Santé avait bénéficié d’une mission de formation à Cambridge en Angleterre, et que nullement son absence est due à une liaison d’inspection avec les inspecteurs de l’IGE. Notre rédaction a cherché à approfondir les recoupements sachant qu’avec le régime MPS, les carences de gestion sont avérées. Le contact au sein de l’IGE est formel, “cherchez autre chose, mais ce type est parti pour une formation du 30 juin au 1er août 2017 “. Nul lieu aussi de Mahamat Ali Charfadine qui gère les avoirs de Moussa Faki. Cette information, affirme notre source, émane de ceux qui cherchent à salir par jalousie. “Faites attention à ce que vous publiez, car beaucoup de gens vous manipulent “. La conclusion de notre recoupement fut définitive en jetant un œil sur le manifeste du vol Air-France de ce dimanche depuis l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Dans le vol Air-France AF 558 DL8568 KL2226 de ce dimanche 30 juillet 2017 figure bien Abdelkhader Mahamat Hassan, le général Hamdan Abderaman, le député d’Ounianga Mahamat Hassaballah, le président du groupe parlementaire du MPS Kolotou, et plusieurs familles tchadiennes. Le même soir ce vol se posera à N’Djamena, et si c’est vrai que l’IGE cherche le sieur Abdelkhader Mahamat Hassan, qu’elle s’en serve sur place. À ce moment, la rédaction saura publier les correspondances de ses sources… À suivre. 

Tchadanthropus-tribune

2160 Vues