Alors qu’elle se défendait d’être raciste, Nadine Morano a appuyé son argumentaire par un exemple plus que maladroit.

Nadine Morano n’en finit plus de faire polémique. Celle qui n’a pas été réélue députée de Meurthe-et-Moselle avait été vivement critiquée jusque dans son propre camp après un entretien accordé au journal d’extrême droite Minute.

En ballotage au premier tour, elle n’avait pas hésité à faire un appel du pied aux "électeurs du FN qui partagent nos valeurs, (ses) valeurs", "à se reporter sur (sa) candidature au second". Quelques jours plus tard, elle se faisait piéger par Gérald Dahandans un canular téléphonique au cours duquel elle louait le talent de Marine Le Pen.

Ce jeudi, invitée de l’émission C à vous sur France 5, elle a tenté de mettre les points sur les ‘i’. D’une manière pas très fine : "Me faire passer pour quelqu’un par exemple qui serait raciste, alors que j’ai des amis qui sont justement arabes, et dont ma meilleure amie qui est Tchadienne donc plus noire qu’une Arabe, je trouve ça choquant."

Puis de s’agacer : "C’est choquant vous savez pour qui ? Pour ma famille, que je dois protéger. Moi aussi j’ai des enfants. Dans quelques jours, je vais avoir un petit-fils. J’ai pas envie qu’on laisse accroire que Nadine Morano est raciste parce qu’ils savent très bien que ce n’est pas vrai, tout ça fait du dégât…" Pas certain que cette nouvelle sortie limite vraiment le dégât.

 

143 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article