07/11/2016: TCHAD/Motion de censure: (Voir Documents). Nagoum Yamassoum désapprouve les manèges du ministron Abdoulaye Sabre Fadoul, et Haroun Kabadi. Nagoum va finalement livrer Pahimi aux députés? Affirmaient nos confrères de Tchadpages. La semaine dernière les journaux tchadiens ont consacré leur Une à divers sujets tournant autour de la crise économique et financière ainsi que des détournements de deniers publics conduisant à l’arrestation de certains cadres, mais s’arrêtent devant le camouflet que reçoivent en pleine figure Abdoulaye sabre Fadoul, ministron SGG et le président de l’Assemblée nationale Haroun Kabadi. Finiront-ils par livrer le 1er ministre Caméléon aux députés qui voudront l’interroger? Loin sans faux, mais la partie s’amorce difficile. « Nagoum, face à la magouille de Kabadi et Sabre », titre à sa Une l’hebdomadaire N’Djamena-hebdo, qui fait état de la plainte de l’opposition déposée auprès du Conseil constitutionnel. Nagoum Yamassoum, le président du Conseil constitutionnel du Tchad a fini par donner raison à l’opposition qui a déposé une motion de censure contre le gouvernement, contre le gré du président de l’Assemblée nationale Haroun Kabadi, qui tentait coute que coute de bloquer la procédure, en arguant n’avoir pas reçu le document. Par ce refus, la motion de censure sévira, et le 1er ministre Caméléon sera obligé de venir s’expliquer devant les députés. Selon les observateurs de la politique tchadienne, si le Premier ministre Pahimi Padacké Albert décide de jeter l’éponge avant d’aller affronter les députés à l’Assemblée nationale comme l’a fait l’ancien Premier ministre Joseph Djimrangar Dadnadji en novembre 2013, il y a deux ans, on pourra aisément déduire que le Président Déby est derrière la décision de Nagoum, et dans ce cas, on pourra aussi dire bye bye aux 16 mesures qui ont ébranlé notre pays en engendrant une crise sociale sans précédent. Les jours à venir nous édifieront davantage sur les raisons de cette décision spectaculaire… À suivre.

277 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article