« Contre l’Oubli et le Fait accompli » est le nom d’une nouvelle Association de défense des prisonniers politiques de Deby. Créée par des parents, des amis et des militants des droits de l’homme, la nouvelle a pour but de défendre les intérêts moraux et physiques des prisonniers politiques vivants ou disparus. Le siège de l’Association est à N’Djamena. Soutenue par des personnalités de premier plan en en France comme aux USA, l’Association y mettra en place très bientôt des représentations. 
La situation des prisonniers politiques au Tchad est quasi méconnue. On sait que certaines personnes sont arrêtées, kidnappées devant leurs familles, parce que leaders de l’opposition démocratique ou parents des opposants en exile et gisent en prison ou disparus. D’autres ont été faits prisonniers lors des différents accrochages entre la rébellion et l’armée de Deby. Les plus nombreux sont les innocents qui ont été raflés dans les différents coins du Pays à chaque fois qu’il y a un bruit des bottes à l’Est. Sans oublier les prisonniers personnels de Deby, des personnalités politiques arrêtées pour des raisons politiques sous couverts des détournements. 
Les premières démarches de la nouvelle Association seront donc : Dresser une liste exhaustive des prisonniers politiques de Deby, localiser les lieux de détentions, s’enquérir de leur état physique et mental et porter leurs cas devant les juridictions nationales et internationales. Les textes organiques de l’Association seront affichés très bientôt sur le site de… Pour des raisons évidentes de sécurité, pour toute correspondance. 
147 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article