Cinq soldats chargés de protéger un programme de développement agricole ont été blessés dans une embuscade du groupe armé Boko Haram mardi 23 avril 2024 dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, ont indiqué mercredi 24 avril les autorités locales.

Les soldats sont « tombés dans une embuscade tendue par des éléments de Boko Haram » au moment où ils partaient « prendre position » sur un poste récemment crée pour sécuriser un programme agricole à Lada, a expliqué à la télévision nationale le général Mahamadou Ibrahim Bagadoma, gouverneur de Diffa (sud-est). « Nous sommes déterminés à poursuivre ces travaux (de culture) dans l’intérêt des populations », a affirmé le général, qui a rendu visite aux soldats blessés.

 

Fin mars, le régime militaire arrivée au pouvoir à Niamey par coup d’État le 26 juillet 2023, a lancé des travaux d’aménagement de deux sites agricoles, dont celui de Lada. Les travaux sur les deux chantiers sont estimés à plus de 2 milliards francs CFA (plus de 3 millions d’euros) financés grâce à des fonds d’une quête nationale. Le but est d’intensifier la production de riz et de blé, puis de générer plus de 12.000 emplois, selon le ministère nigérien de l’Agriculture.

 

Les attaques de Boko Haram, mouvement jihadiste né au Nigeria, ont commencé en 2015 au Niger et compromettent gravement la production de poivrons et la pêche, principales ressources de la région de Diffa riveraine du Lac Tchad, l’une des plus déshéritées du pays. Elles empêchent également la réalisation d’importants projets – écoles, dispensaires, puits d’eau potable – dans une région qui abrite 300.000 réfugiés nigérians et déplacés internes ayant fui les violences de Boko Haram et de sa branche dissidente de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap).

 

Le 17 avril, trois soldats y ont été tués sur une route par l’explosion d’une bombe artisanale au passage de leur véhicule, selon l’armée. Le 11 avril, six soldats nigériens avaient été tués par une bombe dans la zone d’Inates près du Mali, toujours selon l’armée, qui a affirmé avoir « neutralisé » dans la foulée au moins une dizaine de « terroristes » dans des frappes aériennes des deux côtés de la frontière.

Tchadanthropus-tribune avec Ndjampost

 

480 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire