Les services de renseignements américains et soudanais se rapprochent de manière inédite !

  • Le général soudanais et directeur du National Intelligence and Security Service (NISS), Mohamed Atta al Moula Abbas, a achevé, le 27 mars, une visite à Washington, à l’invitation du directeur de la CIA, Mike Pompeo. Il a aussi échangé avec le directeur du FBI, James B. Comey, et le directeur de la NSA, Michael S. Rogers. Une note confidentielle d’une chancellerie du Golfe à Khartoum révèle que la CIA a conclu des protocoles d’entente avec la NISS susceptibles de déboucher sur un “partenariat dans les opérations de renseignements”. Aussi, Khartoum abritera une antenne des renseignements américains qui surveillera principalement Al-Qaeda, l’Etat islamiqueet les Frères musulmans. Selon cette même note, l’adjointe du directeur de la CIA, la très controversée Gina Haspel, effectuera une visite à Khartoum début mai dans le but de mettre sur pied ce partenariat. D’ores et déjà, la NISS est appelée par les Américains à mener une guerre pour éradiquer la Lord Resistance Army(LRA) ougandaise. Le plaidoyer du vice-prince héritier saoudien et ministre de la défense, Mohamed bin Salman, en faveur d’une remise en selle du régime d’Omar El-Béchir lors de sa rencontre avec Donald Trump  à la Maison blanche, n’est pas étranger à ce rapprochement. Il y a obtenu la promesse d’une levée définitive des sanctions à l’encontre de Khartoum en juin prochain. Début mars, le président du Parlement soudanais, Ibrahim Ahmed Omar, avait quant à lui effectuer une tournée au Sénat américain et à la Chambre des représentants.

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence.

1524 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article