Dix formations politiques ont signé un protocole d’accord pour rejoindre le Cadre national de concertation des partis politiques (CNCP), le 23 novembre 2023. La cérémonie s’est déroulée au siège de l’institution au quartier N’Djari à N’Djamena.

Selon le coordonnateur du CNCP, Dr Nasra Djimasngar, cette signature permet le retour à la paix. Pour lui, l’objectif politique recherché c’est la paix sociale dans le pays. « Les droits privés et individuels des gens, ne concernent pas le CNCP. Nous acclamons le retour des Transformateurs et la signature de l’accord de Kinshasa », a-t-il déclaré au passage.

 

Pour l’adhésion des 10 partis politiques au CNCP, Dr Nasra Djimasngar a souligné que le cadre qu’il dirige, est prêt à accueillir toutes les formations politiques tchadiennes qui œuvrent pour le changement et veulent voir le pays avancer pour le bien de la Nation.

 

Ces partis politiques signataires sont entre autres l’UTR de Djimet Khamis, le parti Les Élites de Bapongba Patricia, le Mouvement populaire pour la réforme (MPR) de Varga David, l’Action fédérale pour le développement (AFD) de Garangssou Moussa, le parti Les Citoyens en quête du bonheur de Abakar Zene. Il y a également le Front des socio-démocrates tchadiens (FSDT) de Kalit Hassan, le parti PMP (Mouktabal) de Issaka Issa Youssouf, le parti Nida Alwatane de Allaïssem Siadoum, le parti ULCTT de Dr Hissein Ibrahim Hassan et le mouvement des jeunes pour le redressement social de Dr Haroun.

Au total 224 partis politiques sont membres du CNCP, à nos jours.

Le Tchadanthropus-tribune avec NDjampost

624 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire