29/01/16: TCHAD/Union Africaine: De sources bien informées et selon plusieurs médias, l’Union africaine s’apprête à désigner un autre président à sa tête. Cette institution africaine jadis illuminée par des personnes charismatiques ayant une vision pour l’Afrique dans le monde est en train de vendre son âme. Le mourant Robert Mugabe (Zimbabwe) devrait céder sa place pour un autre agonisant Idriss Deby Itno (TCHAD. Après un fort lobbying où la quenelle Moussa Faki avait fait le tour de certains chefs d’État pour les convaincre de la cause, Idriss Déby Itno fort de ses expéditions militaires en Afrique devrait convaincre pour être porté à la tête de l’Union africaine. 2016 commence sur les chapeaux de roue pour ce président autocrate, qui gère très mal son pays, et soutenu sans ambages par la France. C’est pendant la conférence des chefs d’états (30/31 janvier 2016) de l’Union africaine à Addis Abeba que le chef de l’État tchadien devrait être investi président de l’Union africaine (UA) au terme du 26e sommet de l’organisation panafricaine. Il partira de sa bourgade des 3 ânes (Amdjarass) pour assister à la conférence où il succèdera au Zimbabwéen Robert Mugabe. Dans cette perspective et à l’instar du député Yorongar et président du parti fédéraliste FAR, plusieurs opposants tchadiens avaient initié une pétition pour dire non à cette désignation. Une pétition qui ne devrait pas être entendue. L’Afrique et son institution devraient avoir des conditions élitistes pour désigner l’un de ses fils à la tête de son institution phare. Des conditions de bonne gouvernance, des faits réels avec des résultats tangibles sur le peuple.

  

203 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article