Cela fait bientôt deux ans que le Colonel Adouma Hassaballah, leader tchadien de l’opposition  et dirigeant de l’Union des Forces pour le Changement et la Démocratie (UFCD) et Vice président de l’Union des Forces de la Résistance (UFR, Coalition de l’opposition politico-militaire) a été arrêté arbitrairement à Addis-Abeba en Ethiopie.PR.jpg

 

Bénéficiant d’un visa de transit délivré dans des conditions normales par le consulat Ethiopien à Dubai, Monsieur Adouma a été interpellé sans motif par les autorités Ethiopiennes. Depuis lors, plusieurs démarches ont été entreprises par les organisations des défenses des droits de l’homme, des compagnons de lutte et la famille auprès du gouvernement éthiopiens et les missions diplomatiques de ce pays, afin de le localiser et exiger sa libération mais rien du tout.

 

            Nous invitons les démocrates, les défenseurs des Droits de l’homme (Fidh, Amnesty Internationale, Humann Right, ACAT…), aussi bien que tous ceux qui souhaitent que des leaders d’opinions tchadiens ne soient pas extradés car il est évident qu’il seront exécuté de façon extrajudiciaires.  

 

            Nous condamnons avec la dernière force cette arrestation injuste et arbitraire des autorités éthiopiennes. Par la même occasion nous demandons à tous une mobilisation pour empêcher que Adouma Hassaballah ne soit  extrader vers le Tchad et enfin d’exiger purement et simplement sa libération.

 

            Face au silence inadmissible des autorités Ethiopiennes sur le sort de l’opposant tchadien détenu par les mêmes et compte tenu de son état de santé, le comité de soutien à ADOUMA HASSABALLAH et la famille tiendront pour responsable le gouvernement éthiopien pour tout ce qui adviendra. Aussi, le comité et la famille se réserve le droit, de saisir dans les jours qui suivent, le groupe de travail des nations unies sur les détentions arbitraires.

 

            Nous saluons les demarches (communiqué…etc) du groupe d’initiative en vue de sa liberation que nous regoignons d’ailleurs. Adouma Hassaballah lutte contre cette dictature abjecte du Général-Président Deby ; et pour rien au monde, il ne mérite le sort que lui fait subir le gouvernement Ethiopien. C’est pourquoi, nous exigeons sa libération immédiate car nous craignons pour son intégrité physique et morale.

 

            D’autre part, le Comité et la famille d’Adouma appellent ses camarades à faire un effort pour la recheche de la vérité sur son sort car cela peut arriver à tout le monde. Ceci est valable pour les hauts responsable de l’UFR ainsi que de l’UFCD.

Le Comité et la famille d’Adouma remercient  toutes les organisations de défense de droits humains, les compagnons de lutte de l’opposition Tchadienne, les journalistes pour leurs soutiens actifs dans les investigations pour la libération d’Adouma Hassaballah et les prient de demeurer vigilants dans cette quête de vérité. 


N’oublions pas notre compagnon, réagissons!

 

LE COMITE DE SOUTIEN A L’OPPOSANT ADOUMA HASSABALLAH

Abdoulaye Salah

 
 
 

 

488 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article