Le Secrétaire Général de l’Onu, Antonio Guterres a condamné hier Dimanche l’escalade de la Violence en République Centrafricaine à moins de 10 jours des élections générales.

Antonio Guterres a appelé tous les acteurs à cesser toute hostilité de manière urgente et à travailler ensemble pour assurer les conditions favorables à la tenue d’élections crédibles, inclusives et pacifiques le 12 Décembre prochain.

Rappelons que l’ancien président François Bozizé qui a vu sa candidature à ces élections rejetée est accusé de tentative de coup d’État.

Tchadanthropus-tribune

180 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire