En Républicaine centrafricaine, la coalition Séléka a publié, vendredi, un communiqué de presse, demandant au président François Bozizé « de libérer le portefeuille du ministère des Mines au Séléka ou à l’opposition démocratique, pour permettre de mettre en place dans un bref délai le gouvernement de transition ».
Ce  communiqué porte la signature de Michel Am Nondroko Djotodia, président du Séléka.

 

Idrissa Seydou Dia a demandé au porte-parole de la coalition, Eric Massi, de nous expliquer la raison de cette condition.
Eric Massi au micro d’Idrissa Seydou Dia

 

 

161 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article