N’djamena Bi-hebdo, Le Progrès, l’Observateur, Le Temps, La Voix, Assainissement et moralisation de la vie publique : Opération « Cobra », Affaire Zen Bada, la délocalisation du marché de Dembé,ont été les faits qui ont rythmé l’actualité tchadienne de la semaine.
Assainissement et moralisation de la vie publique : Opération »Cobra »
Le gouvernement lance l’opération « Cobra »,titre à la Une le quotidien Le Progrès dans sa parution du 22 mai 2012. « Tout le monde sait que le Cobraest un serpent qui attaque », déclare le Ministre de la justice Dr Abdoulaye Sabre Fadoul lors du lancement de l’opération « Cobra » au cours d’une conférence de presse tenue le 21/05/12 cite notre confrère du quotidien Le Progrès. « Cette opération consiste à renforcer et accentuer l’identification et l’attaque des auteurs de toutes les malversations dans le secteur publique et de les traduire en justice » poursuit le ministre dans les colonnes du quotidien Le Progrès.
« Un Cobra en service commandé » renchérit N’djamena bi-hebdo dans sa livraison du 24 mai 2012. Biya à un épervier, Déby son Cobra,  poursuit le journal qui compare l’opération « Cobra » lancée par le gouvernement du Tchad à celle appelée« Epervier » (opération anti corruption du Cameroun). « Le respect  de procédure est une condition sine qua non pour qu’un dossier puisse aboutir en justice. Malheureusement, les agents contrôleurs prennent trop de liberté par rapport aux règles procédurales. Avec ce nouveau département, les structures mise en place, l’organisation interne, le défi à relever, c’est de monter dès le départ tous les dossiers embêtants pour éviter les risques d’annulation de vices de procédure. Nous veillerons personnellement à ce que le respect de la procédure soit au centre de nos préoccupations », déclare le Garde des Sceaux dont les propos sont rapportés par N’djamena bi-hebdo.
Pâle copie de l’opération « Epervier » écrit  l’hebdomadaire indépendant L’observateur  paru le 23 mai 2012, qui publie à la Une la photo du « Cobra ». « Si l’opération épervier au Cameroun a  permis d’assainir plus ou moins la vie publique, au Tchad, l’on doute fort qu’elle réussira. Pour le commun des Tchadiens, l’opération « Cobra » n’est qu’en réalité une simple opération de communication visant à charmer les partenaires extérieurs du Tchad », poursuit le notre confrère
l’hebdomadaire.
Dans sa parution du 22 au 29 mai 2012, le journal La Voix titre : Assainissement de la vie publique :Abdoulaye Fadoul Sabre prétend que : « La traque des professionnels véreux sera plus sévère ». Le journal aborde les autres points de la conférence de presse du Ministre de la justice relatif à la disparition de Ibni Oumar Mahamat Saleh,la lutte contre la secte Boko Haram.La disparition de Ibni Oumar Mahamat Saleh, n’est pas aux yeux du Garde des Sceaux, un cas à traiter avec particularité rapporte
La Voix.
S’agissant de la secte Boko Haram, le ministre Abdoulaye Sabre Fadoul que « Pour lutter contre Boko Harm, rien ne doit être négligé et rien ne doit non plus s’opposer à la mise en œuvre de toute mesure allant dans ce sens ».
Affaire Zen Bada.
Qui voudrait Zen Bada mort titre N’djamena bi-hebdo n°1457 du 28 mai 2012. Le bi-hebdo publie un communiqué de presse de la Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme(LTDH), en date du 22 mai 2012.La Ligue des droits de l’homme plaide pour l’évacuation sanitaire de Mahamat Zen Bada,afin que, guéri, il puisse répondre de des actes à lui reprochés. Selon ce document, un tout récent rapport médical du Neurologue de l’hôpital général de référence nationale(HGRN), en date du 12 mai 2012, établit que le patient Zen Bada développe « une complication neurologique à type de crise d’épilepsie » pouvait-on lire dans les colonnes du Bi-hebdo. « Son état de santé est en train de se dégrader et nécessite une évacuation sanitaire d’urgence hors du pays » poursuit le document.
« Les textes ne permettent pas l’évacuation sanitaire d’un inculpé à l’étranger », affirme pour sa part le ministre de la Justice dont les propos au sujet de l’évacuation de Zen Bada sont rapportés par l’hebdo
La Voix au sujet de Zen Bada.

La délocalisation du marché de Dembé
« Dembé ou la frustration de plus », titre à la Une le Temps dans sa parution du 23 au 29 mai 2012. La destruction du marché de Dembé ce 17 mai 2012 par les autorités
municipales est une conséquence de ce que les autorités municipales ont qualifié de défi de l’autorité par les commerçant ayant tabassé leur délégué, incendié sa motocyclette. Une enquête est ouverte pour débusquer les responsables et les traduire devant les juridictions compétentes, informe l’hebdomadaire le Temps.
Basile Nadjitedeou Mbaiom 
335 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article