A Rome, un sommet entre l’Italie et 26 dirigeants africains se penche sur les enjeux climatiques, migratoires et énergétiques. La Première ministre italienne, Giorgia Meloni, dévoile un plan d’aide d’urgence de 5,5 milliards d’euros, ciblant des secteurs stratégiques tels que l’énergie, l’éducation, la santé, et l’immigration.

L’Italie aspire à jouer le rôle de pont entre l’Europe et l’Afrique, proposant de nouvelles voies d’approvisionnement énergétique à l’Europe et d’importants investissements à l’Afrique. Cependant, des questions persistent quant à la mobilisation des financements, en comparaison avec le plan de 150 milliards d’euros de l’Union européenne en 2022. La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, considère le plan italien comme complémentaire.

Le plan, baptisé le “Plan Mattei” d’après Enrico Mattei, fondateur de l’Eni, vise à renforcer la coopération en soutenant le développement des ressources naturelles africaines. Des pays tels que la Chine, le Japon, la Russie, l’Inde et la Turquie ont augmenté leurs investissements en Afrique ces dernières années.

Les priorités africaines, énoncées par Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine, incluent l’agriculture, les infrastructures, l’environnement, l’énergie, la santé, l’éducation et la digitalisation. Bien que certains dirigeants africains souhaitent être consultés au préalable sur le plan, la volonté de travailler ensemble pour tirer parti des ressources naturelles de l’Afrique et mettre fin aux migrations périlleuses des jeunes africains est soulignée.

 

Le “Plan Mattei” devient ainsi l’enjeu central du sommet, reflétant la résolution de l’Italie, qui préside le G7, de faire du développement de l’Afrique le thème principal de son mandat. L’objectif est d’impliquer tous les acteurs internationaux dans des actions variées de développement, de l’éducation aux systèmes de santé en passant par l’eau. Le président en exercice de l’UA, Azali Assoumani, souligne l’importance de travailler en synergie pour exploiter les ressources naturelles africaines et mettre fin aux migrations périlleuses des jeunes africains.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

591 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire