L’armée soudanaise et les paramilitaires se sont accordé pour un cessez-le-feu d’une semaine. Cette trêve est censée entrer en vigueur le lundi 22 mai mais les combats ont continué jusqu’au mardi.

Le secrétaire d’Etat americain a appelé les belligérants au respect de la trêve. En effet, c’est depuis plus de 30 jours consécutifs que les cinq millions d’habitants de la capitale soudanaise ont vécu au milieu des combats, sous une chaleur écrasante, pour la plupart privés d’eau, d’électricité et de télécommunications.

 

La guerre entre l’armée du général Abdel Fattah al-Burhane et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR) du général Mohamed Hamdane Daglo a fait un millier de morts et plus d’un million de déplacés et de réfugiés. Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a mis en garde lundi contre une éventuelle violation du cessez-le-feu entré en vigueur lundi, menaçant que les contrevenants seront sanctionnés. Il a, en outre, précisé qu’il revient au peuple soudanais de définir la voie à suivre pour le Soudan

 

“L’accord entre l’armée soudanaise et les Forces de soutien rapide sur ce cessez-le-feu est le résultat d’une diplomatie intensive et étroite entre le Royaume d’Arabie saoudite et les États-Unis. Il sera soutenu par un mécanisme de surveillance à distance appuyé par les États-unis” a-t-il déclaré

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjam post 

1509 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire