“Plus de 7,4 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du Soudan depuis que les combats ont éclaté entre les Forces armées soudanaises (SAF) et les Forces paramilitaires de soutien rapide (RSF) le 15 avril 2023”, a déclaré dimanche le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies dans sa dernière mise à jour.

 

Le nombre de personnes déplacées au Soudan a augmenté d’environ 611.000 au cours du mois dernier, avec de nombreux nouveaux déplacés venant de Gezira ainsi que d’autres Etats, a indiqué l’OCHA.

“L’expansion des combats entre les SAF et les RSF dans le centre et l’est du Soudan – régions de production agricole du pays – a entraîné une augmentation significative des besoins humanitaires”, a noté l’agence onusienne.

“L’insécurité, les pillages, les obstacles bureaucratiques, les mauvaises connexions de réseau et de téléphonie, le manque de liquidités et le manque de personnel technique et humanitaire affectent l’acheminement de l’aide”, a déploré l’OCHA, ajoutant que le Plan de réponse aux besoins humanitaires du Soudan pour 2024 n’était financé qu’à hauteur de 3,1% à la date de dimanche.

Depuis le 15 avril 2023, le Soudan est le théâtre d’affrontements meurtriers entre les SAF et les RSF, qui ont fait plus de 12.000 morts, selon les estimations précédentes de l’OCHA.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1034 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire