Le Premier ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, Saleh KEBZABO a lancé officiellement ce vendredi 29 septembre 2023, la campagne de vulgarisation du nouveau Code de la Route. Quelques membres du Gouvernement, ceux de son cabinet et plusieurs invités ont pris part à cette cérémonie.

Initiée par le ministère des Transports Terrestre et de la Sécurité Routière sous l’impulsion des plus hautes autorités, cette campagne de vulgarisation vise à amener les usagers de la route à adopter un comportement responsable au volant des engins.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, neuf(09) accidents sur dix (10) sont dûes aux erreurs humaines. Au Tchad, l’Office National de Sécurité Routière (ONASER), renseigne que les accidents de circulation provoquent en moyenne 829 décès par ans.

FATIMÉ GOUKOUNI WEDDEYE, Ministre de transport Terrestre et de la Sécurité Routière, a souligné que « les principales innovations du nouveau code de la route sont entre autres : les nouvelles dispositions du permis de conduire; le sens giratoire au niveau des ronds-points; l’interdiction du téléphone au volant ou au guidon ; la conduite sous l’emprise de l’alcool, de stupéfiants et de médicaments. De même que le port obligatoire de la ceinture et du casque de sécurité ; la limitation de vitesse en agglomération et hors agglomération ; les arrêts obligatoires aux aires de repos ». Pour la Ministre, la lutte contre l’insécurité routière est une lutte multisectorielle.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, Saleh KEBZABO, a précisé que « le Code de la Route demeure un document de référence, sinon la boussole, et seul son respect scrupuleux peut freiner le désastre sur nos routes. A travers ce dispositif, le Gouvernement réaffirme sa détermination à ne ménager aucun effort pour réduire le nombre d’accidents de route dans notre pays ».

Pour le Chef du Gouvernement, réduire le nombre d’accidents « est un combat de tous. Chaque citoyen est appelé à se mobiliser dans cette démarche de sensibilisation sur les innovations introduites dans le nouveau code de la route, notamment le pouvoir public, le secteur privé, les syndicats des transporteurs et des conducteurs, la société civile, les ONGs, les médias, les leaders d’opinion, les institutions d’enseignement, ainsi que les usagers de la route ».

A ce titre, instruction a été donné à la Ministre des Transports terrestres et de la sécurité routière pour « mettre en œuvre le nouveau Code de la route dont le délai de rigueur est prévu pour le 20 octobre prochain. ».

Le Chef du Gouvernement de rappeler : « il y a quelques mois, nous avions arrêté des mesures sur la circulation routière qui sont, entre autres, l’assurance obligatoire, le respect des feux tricolores, le port obligatoire du casque et d’autres, qui attendent d’être mises en œuvre par le ministère des Transports terrestres, le ministère de la Sécurité et la mairie de la ville de N’Djamèna. » (Primature)

Le Tchadanthropus-tribune

262 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire