Le  ministre de la Réconciliation nationale, Abderaman Koulamallah  évoque une éventuelle réparation au profit des victimes du 20 octobre 2022  à travers un fonds national de la paix. Il l’a souligné au cours du point de presse animé ce 03 Novembre devant la presse.

Selon  Abderaman Koulamallah, les gens peuvent demander de réparation civile que l’amnistie ne peut pas effacer.

“Si quelqu’un se sent lésé de façon civile, il peut poursuivre le concerné. Mais s’il veut poursuivre sur le plan pénal, il n’aura plus la possibilité de le faire”, dit-il.

“Maintenant, il y a les forces de l’ordre et les civils qui sont morts puisque le gouvernement lui-même reconnaît qu’il y a eu des morts. On va voir dans le fonds national de la paix ce que nous pouvons faire. Justement, le rôle du fonds national de la paix est de venir au secours des personnes victimes des drames. Nous sommes sensibles aux douleurs et aux désespoirs des gens“, souligne le ministre. (source Tchad info)

Le Tchadanthropus-tribune

782 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire