Le deuxième Forum national « tout sauf » inclusif qui s’est ouvert ce matin à montrer au grand public les ratés de son organisation.

En effet l’équipe désignée pour son organisation à étaler au grand jour toutes les preuves de son amateurisme. Tout ce qui s’est raconté dans les travées avant le forum s’est vu au grand jour. Pourtant, quand les critiques ont fusé, certains nains de pensée avaient cherché la diversion. Non-messieurs, ni Tchadanthropus-tribune moins encore une autre entité n’a un problème personnel avec vous ! Vous ? Non messieurs, sortez de vos chimères, de votre nature goguenarde et servez la République.

Clientélisme, amateurisme, népotisme, amis-amis sans vergogne. Tout cela parce qu’on vise un strapontin. Non-messieurs, vous êtes la somme de vos méfaits. Car sachez-le pour dit que vous ne pourriez être en rang serré même avec le dernier de notre apogée.

Conséquence du partage de marché entre amis et adultérins, les 390 millions de FCFA du budget d’organisation ont été ainsi savamment partagés.

D’abord la gestion des invitations et des participants.

Selon nos informations, tellement dépassées par les évènements, c’est l’équipe du protocole du MPS qui a dû venir au secours du comité d’organisation. Plusieurs personnalités ont été oubliées ou ignorées sciemment. La distribution ne s’est pas faite comme il faut et dans le temps, dans la salle notre correspondant a pu faire le constater, ce sont les badauds et les menus fretins qui ont rempli l’arrière de la salle avec le non-respect de la distanciation sociale. Les cris sur tous les toits par la présidente de l’organisation n’ont rien arrangé.

Le clientélisme et le copinage a prévalu, les membres de l’organisation ont préférés invités leurs parents et amis et les intellectuelles de pacotilles, à l’exemple de ce gringalet du CASAC qui a raconté des âneries lors la plénière. « Idriss Déby doit être sacralisé. Quiconque critique le maréchal dictateur doit être déchu de sa nationalité ». Voilà des timbres suffocants, telles les diatribes de Goebbels du temps d’Hitler. Même ce dernier n’a su dépasser le Rubicon.

Un patriote ne doit pas descendre aussi bas parce qu’il veut se remplir la panse. Idriss Déby n’est pas Dieu, Dieu est le seul détenteur du trône universel. Idriss Déby n’est pas un prophète. Si le hasard a voulu qu’il soit maintenu à la tête des Tchadiens pendant bientôt 30 ans, son seul bilan plus que négatif plaide pour lui, mais rien ne peut l’ériger aux fondements du sacre.

La décision des plusieurs partis et associations sérieux de la société à ne pas vouloir prendre part à cette supercherie s’en trouve toute justifiée.

C’est plus de 600 cartons d’invitations qui ont été édités et distribués. Au 1er regard, à la cérémonie d’ouverture l’impréparation était visible et palpable. On voit des invités chercher leur place carton d’invitation à la main. Le document distribué à l’assemblée semble être fait dans la hâte et la précipitation. Plusieurs coquilles et fautes sont répertoriées, tout comme le manque de cohérence dans le contenu.

La colère des médias locaux

Le comité a failli essuyer un boycott de toute la presse nationale cantonnée dans une salle adjacente à la salle principale. Certains journalistes déçus de l’accueil et le traitement qui leur a été réservé ont rebroussé chemin. Le reste a voulu partir avec fracas n’eut été l’intervention en personne de la présidente du comité d’organisation qui est venu supplier et quémander l’indulgence des hommes des médias, ça aurait tourné casque. C’est comme ça que quelques journalistes ont été autorisés à entrer dans la grande salle pour calmer leur courroux.

La composition du présidium un autre raté du comité d’organisation. Quand on évoquait le clientélisme et le copinage, c’est aussi cela. Le Tout-N’Djamena savait depuis la veille sa composition. Une autre preuve du copinage et du népotisme que nous ne cessions de dénoncer depuis l’annonce dudit forum.

Mariam Mahamat Nour, la ministre SGG qui tire les ficelles depuis le début en plaçant ses pions, vient d’abattre ses cartes. Elle va trôner sur le présidium en compagnie des quelques-uns de ses compagnons en crime. Dès l’annonce du présidium, la salle a boudé en poussant des cris de mécontentement dans la plénière. Il a fallu l’intervention de leur maréchal Idriss Déby Itno pour calmer les ardeurs, ce qui en soit est antidémocratique. Lui qui disait hier ne faire aucune ingérence, le voilà pris la main dans le sac. Le naturel finit toujours par revenir au galop.

Manque de sérieux

On joue avec l’avenir des Tchadiens. Au lieu d’avoir affaire à une ponte pour réfléchir aux choses sérieuses qui concernent l’essor du pays, on fait venir des connaissances pour faire de la figuration et du remplissage de salle, rare, voire très rare des esprits lumières. D’ailleurs, la reprise des travaux dans l’après-midi a donné lieu à une scène de joute verbale médiocre, peu ou pas de propositions sérieuses. Les gens sont venus se faire voir et prendre leur perdiems, rien d’autre. Voilà le résultat quand on confie une assise de telle envergure à des gens dont l’objectif principal est de garnir leur égo des avantages lucratifs.

Dans son allocution, Idriss Déby affirme sans honte que ce forum n’exclut personne. Il n’y a rien d’inclusif dans ce forum, et tous les Tchadiens le savent profondément qu’il est organisé pour renforcer la dictature ambiante.

Pourquoi le comité d’organisation a rejeté la demande des transformateurs ? N’est-ce pas Succès Masra a émis le vœu de participer à cette réunion. Mais sachant les contradictions à venir, les larbins en place ont poliment décliné la demande des Transformateurs.

Où sont les vraies sociétés civiles, les organisations de droits de l’homme, les partis politiques traditionnels ? Le régime a voulu construire l’évènement autour des affidés présentés comme partis alliés, organisations que le régime a fabriquées tel CASAC entre autres. Il n’y a rien d’inclusif dans ce parpaing de personnalités réunies, les uns tous voleurs de la République que les autres.

Il faut simplement dire que le forum des sangsues de la République vient d’ouvrir ses travaux, mais de grâce, laisser le peuple tchadien tranquille.

Tchadanthropus-tribune

754 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article