Malgré qu’il évolue à AIRTEL une société concurrente de la SOTEL TCHAD, le Bossi tire toujours les ficelles.

C’est ainsi que avec le Ministre des finances sortant Mr DOUTOUM, son co-régionnaires, ont fait bénéficier à AIRTEL 04 Milliards de franc CFA de créances d’interconnexion (SOTEL- AIRTEL) en crédit d’impôts compensables. Et par ailleurs, il a dissuadé son parent Ministre de ne pas signer le montant de 10 Milliards de franc CFA relatif à l’indemnisation du plan social du personnel de la SOTEL TCHAD engagé par le Ministère des Postes et des Technologies dans le cadre de la restructuration. C’était aussi une façon de lancer un défi à MR SABOUR le Ministre sortant des Télécommunications qu’il l’a compris trop tôt.
 

En fin manipulateur, il gagne toujours son pari puisqu’il dirige à distance le syndicat de la SOTEL TCHAD qu’il lui rend compte des discussions de toutes les réunions avec le Ministre chef de département. Une fois découvert de ces manipulations et rattrapé par les événements que Monsieur (on est ensemble) court chercher dardar la protection de BACHIR le DIRCAB du PR.
 

On demande à BACHIR de faire attention et peut être qu’il a la mémoire courte, sous la primature de YOUSSOUF SALEH ABBAS en tant que secrétaire particulier le Bossi avait tenté à plusieurs reprises prendre sa place. Comme l’ Etat Tchadien n’a pas d’avocat tous les prédateurs se retrouvent en terrain conquis.

 

Les cadres consciencieux de la SOTEL TCHAD

 

276 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article