Les forces de l’ordre se sont déployées à l’aube du 1er juin 2023 aux alentours de la cité Lamy, là où habite l’opposant Yaya Dillo Djerou Betchi, au quartier Ardep-Djoumal. Plusieurs cadres civils et militaires étaient sur les lieux.

La présence à la « Cité Lamy » militaire vise à demander aux occupants de quitter le bâtiment de l’État et ce, après plusieurs rappel aux concernés qui ont refusé d’obtempérer.

 

En effet, une opération a été lancée depuis avril 2023 visant à faire évacuer certains responsables civils et militaires qui occupent les édifices publics tels que notifiée dans la correspondance du ministre secrétaire général du gouvernement à ces derniers.

 

Par une correspondance N°385 du 28 avril 2023, signée par le ministre secrétaire général du gouvernement, le président du parti socialiste sans frontière, Yaya Dillo Djerou Betchi, ainsi que d’autres personnes sont sommés de quitter la Cité Lamy. Un délai de deux semaines leur a été accordé sans suite.

 

En date du 29 mai 2023, une autre correspondance en guise de rappel à Yaya Dillo Djerou Betchi, lui a été notifié en vue de libérer le bâtiment. Mais, il refuse d’obtempérer.

 

Ce refus a obligé le ministère en charge de la sécurité publique et de l’immigration, à mettre sur pied une équipe mixte composée des forces de sécurité intérieure dans le but de le dégager de la Cité Lamy, ainsi que tous les édifices publics sur l’ensemble du territoire national.

 

Vue les spéculations sur les relations depuis le début de l’affaire, « le Ministère de la Sécurité Publique et de l’Immigration invite la population tchadienne à la vigilance contre toute information mensongère visant à jeter du discrédit sur les forces de l’ordre ». Il faut retenir de cette affaire que nul n’est au dessus de la loi et le patron des édifices publiques d’après la loi, demeure le ministre SGG.

 

Compte tenu de la résistance de Yaya Dillo Djerou Betchi, qui défie l’autorité de l’État, selon les autorités, on ne peut dire que ce sont les privilèges du pouvoir qui le font résister. Sous d’autres cieux, il aurait été chassé depuis longtemps. À la dernière minute, l’opposant compte organiser une conférence de presse ce 2 juin 2023.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjam post

1744 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire