L’ex-aide de camp, secrétaire particulier d’Idriss Déby et dernièrement directeur des affaires administratives et financières des armées (Ahmat Koussou Moursal) a été dégradé et radié de l’armée parce qu’il a tenu à faire une lettre ouverte à Idriss Déby, expliquant son mal être et décrivant la réalité de la situation politique et sociale que vivent les ressortissants du Guéra, et la région de Guéra dont il est issu.

La lettre ouverte évoque des réalités que rencontrent la plupart des Tchadiens en dehors des proches du clan de Déby. Beaucoup de Tchadiens se reconnaitront dans cette lettre qui évoque l’injustice rencontrée çà et là. Mais, 48 heures après la publication de cette lettre, le couperet tombe pour le général Ahmat Koussou Moursal. De manière brute et sans ménagement, ni compréhension, Idriss Déby a choisi de sanctionner. Les termes de respect et de pré saillance maintes fois répétées dans la lettre ouverte envers Idriss Déby n’ont pas réussi de l’émouvoir.

Cette manière de sévir, de punir tous les sentiments de frustrations reflète clairement le caractère de dictature d’un monarque qui ne veuille rien entendre si le message à son encontre porte de griefs. 

D’après nos sources, avant de publier cette lettre ouverte, le général Ahmat Koussou Moursal et ses compagnons, puisqu’il parle au pluriel, avaient à deux reprises demandé de rencontrer Idriss Déby, mais la porte a été hermétiquement fermée. Que faire alors si l’on veut se faire entendre si l’on ne publie pas ? 

Cette publication faite, et la vérité dite ne vaut pas à son auteur une dégringolade de la sorte. Idriss Déby abuse de son autorité pour régler ses comptes. 

Si la lettre ouverte du général Ahmat Koussou Moursal a été appréciée et commentée par beaucoup de compatriotes, ce général pose aussi plusieurs interrogations. 

Il a été de toutes les expéditions du pouvoir d’Idriss Déby dans lequel il s’identifie. Il fut le compagnon singulier et apprécié d’Idriss Déby avec lequel il partage beaucoup de secret. Pourquoi du haut des responsabilités qui furent les siennes, il n’a jamais daigné dénoncer les lacunes qui se trouvent au Guéra ? Pourquoi ne s’est-il pas élevé contre la disparition des fils du Guéra à l’exemple de feu colonel Abakar Gaoui, colonel Kamis Dokhone et beaucoup d’autres ?

La chose qui taraude notre esprit réside sur son silence complice quand il fut aux affaires, et que c’est quand il fut débarqué il n’y a pas longtemps de son poste de directeur administratif et financier des armées qu’il sort la lettre ouverte avec ses compagnons. 

Ce genre de procédé est la technique appropriée de plusieurs compatriotes. Quand ils sont aux affaires auprès d’Idriss Déby, ils se taisent sur tout, mais dès qu’ils perdent leurs privilèges ils attaquent en dénonciation. Cela enlève toute crédibilité au sens même des faits véridiques quand la dénonciation est faite quand on est éjecté.

Ahmat Koussou Moursal a bien fait de dire la vérité, mais n’est-elle pas trop tard après 30 ans de pouvoir MPS ? Wait & see. 

Tchadanthropus-tribune

3507 Vues

  • Je m’attendais à cette radiation et tout est à son honneur cet officier honnête et courageux. Mieux vaut vivre ou mourir digne que de vivre de bassesse.

    Commentaire par Hassane Touka dit Hassani le 12 juin 2020 à 19 h 39 min
  • Mon Général, vous êtes le meilleur Secrétaire Particulier Adjoint du Président de la République. Soyez courageux et endurant, beau coup de vos collaborateurs vivent avec des stigmates quand vous êtes aux affaires à la présidence. vous êtes victimes de vos tributides et n’accusez personne.

    Commentaire par MAHAMAT GUEDEI BRAHIM le 24 juin 2020 à 10 h 36 min