Plus d’une douzaine d’avocats pour le cartel. L’argent de la drogue arrose tout l’appareil judiciaire.

Ce procès tant attendu pour les narcotrafiquants a commencé ce vendredi à N’Djamena comme nous l’avions déjà évoqué. À peine commencée, une suspicion s’installe. Pourquoi sur les 3 juges désignés, les deux (Hamid Moustapha et Mahamat Hamid) sont issus de la même communauté des protagonistes et seulement 1juge qui est du Mayo-Kebbi pour valider la mascarade ? Il se dit que l’argent du cartel est passé par là, jusqu’au ministre de la Justice Djimet Arabi.

Il ne faut pas l’oublier, c’est ce cartel-là qui a sur son influence réussie à éjecter le DGA sortant de l’ANS Idriss Youssouf Boy. Les sympathisants de ce même cartel se plaint de l’exposition faite sur cette affaire par Tchadanthropus-tribune et Madjiasra Nako le correspondant de RFI à N’Djamena.

De toutes les façons, les Tchadiens observeront s’il n’y a pas eu corruption sur les juges et l’ensemble de l’appareil judiciaire. Le ministre Djimet Arabi joue clairement son image sur cette affaire. Le procès a commencé depuis le matin au palais de justice. La séance a été suspendu à 12h pour reprendre à 14h.

Assemblée nationale…

Comme publié précédemment, la majorité MPS fait un passage en force au sein de l’hémicycle. De manière rusée, le MPS a réussi son passage en force pour élever Idriss Déby au grade de Maréchal.

Après l’étude pour ériger une stèle à Bohoma en mémoire des soldats tchadiens morts au Lac-Tchad, une résolution qui a recueilli l’unanimité, c’est le vice-président de l’URD et 5e vice-président à l’Assemblée (Ibni Oumar Daoud) qui demande l’étude sur le sujet “ Déby Maréchal “. 

On comprend bien que le vice-président de l’URD a été copter pour tendre l’appât sur lequel la majorité s’est engouffrée. Une opposition et joute verbale entre la majorité et Saleh Kebzabo qui n’est pas d’accord avec les démarches empruntées.

La majorité MPS et ses alliés ont fait un passage en force. Un forcing sur toutes les lois. Le MPS n’a même pas mi la forme, ni inscription comme c’est le cas ou il fallait après proposition observée 3 jours avant que les députés ne débattent de l’affaire.

À la fin, très exaspéré le député et président de l’UNDR Saleh Kebzabo a quitté la salle, parce que le président de l’Assemblée Haroun Kabadi a imposé le vote, et à cela la majorité MPS et ses alliés ne pourront qu’entériner la résolution d’élever Idriss Déby au grade de Maréchal. Entretemps à la place de la nation les seconds couteaux sont entrain de danser de joie… Nous reviendrons. 

Tchadanthropus-tribune

1194 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article