De sources dignes de foi, lundi dernier après les réquisitions du procureur de la République pour des peines sévères, une vingtaine des généraux dont un de la DGSSIE se sont déplacé à la prison pour lui poser des questions s’il est bien impliqué dans cette affaire ou il n’y est pas comme il le réfute constamment devant les juges. Évidemment le général TOGOUT Abossolo nie complètement son implication dans l’affaire de drogues. Les 5 généraux lui auraient fait jurer sur un CORAN, puis ils sont repartis à la présidence des Itno.

La même source affirme tout de go que le général commandant adjoint de la DGSSIE qui est son parent direct avaient comme mission de le mettre en confiance pour qu’il ne se mette pas à table si le verdict énoncé est lourd vendredi prochain. La source affirme aussi que la visite de ces généraux a été faite avec le consentement d’Idriss Déby.

Toutefois, si cette information que nous vous rapportons ici se vérifie, vouloir sauver coute que coute le soldat TOGOUTE Abossolo sera vu pour la énième fois par l’opinion comme une forme d’injustice, et de favoritisme.

Il faut laisser la justice tchadienne faire son travail, même si la confiance entre elle et une frange de la population est rompue depuis longtemps. La justice et les enquêtes menées depuis longtemps entre les écoutes des renseignements, et les recoupements de la police judiciaire doivent prévaloir au-dessus de toute autre considération. Il ne faut pas faire l’erreur de l’impunité en voulant au nom d’une solidarité quelconque en voulant extraire ce présumé coupable des mains de la justice. Sinon, c’est chercher encore à vouloir démontrer une autre méthode illicite que les seuils d’une république.

Tchadanthropus-tribune

1967 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article