Après notre publication suite à des accusations portées contre le général Kadjallami à travers une source audio qui l’accuse clairement, la rédaction de Tchadanthropus-tribune a reçu des informations contradictoires avec des documents à l’appui. La déontologie de notre travail exige de manière impartiale de publier ce démenti qui prend à contre-pied les accusations de la bande audio. Une autre chose vient attirer notre attention sur l’affaire. La personne de la bande accuse et affirme que ni lui ni ses camarades n’ont vu un juge, or les documents que nous mettons en ligne attestent le contraire.

Quoi qu’il en soit, si réellement ces personnes croupissent depuis 6 ans en prison sans jugement, cela ne doit pas l’être, car la justice n’a pas le droit de garder des citoyens sans jugement pendant aussi long.

Si ces gens-là sont jugés, alors le problème se présente autrement et il faut que la justice réaffirme clairement le nombre d’années à mettre en prison.

Tchadanthropus-tribune

1639 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article