Comme promis lors de la 1ère publication, plusieurs personnes avaient joint la rédaction pour demander à ce que les réactions puissent être aussi dites. Nous publions par respect à la réciprocité pour que les deux parties soient égales sur la publication. Comme ce fut pour le message de Saley Déby Itno, la traduction a été faite par un correspondant de Tchadanthropus-tribune, natif du milieu Zaghawa. Cette traduction peut être parfaite ou non, mais le résumé essentiel des réponses est bien présent même si la traduction de la langue vernaculaire pour le français est trop difficile. Il n’y a pas eu de mensonge ni de rajout. Les termes sont fidèlement rapportés. Nous demanderons l’indulgence de nos lecteurs. Le montage des images, musique traditionnelle et le message ont été montées par les techniciens de Tchadanthropus-tribune. Écoutez, appréciez et réagissez et voir la vidéo.

 

Résumé

 

Le forgeron Saleh Déby Itno

Tu as touché à toute la communauté Zaghawa. Je ne sais pas quand tu parlais, tu étais conscient ou inconscient. As-tu perdu la tête ? Un vrai Zaghawa de père et de mère ne devrait pas tenir de tels propos.

Tu ne connais aucune histoire des Zaghawa, ni pour toi, ni pour ta famille, ni celle du régime, encore moins celui des Zaghawas.

Écoute, il y a beaucoup de secrets sur toi que nous avons tu, parce que nous ne voulions les divulguer. Un vrai musulman ne devrait pas se marier avec deux sœurs de même père et mère. En tu as épousé une femme forgeron d’Ati. Toi même tu sais que tu es un bâtard (Il n’y a pas 10 ans, tes demi-frères ont déclaré que tu n’es pas le fils de leur père. Tu avais pleuré à chaudes larmes et tu es parti). Tu dois te rappeler de ce jour-là.

En touchant à toute la communauté Zaghawa, tu fais une grossière erreur. Une personne noble ne dira jamais ce que tu as dis, sauf une entité mal concise. Ni ton argent ni le régime en qui tu te reconnais ne peut t’anoblir. Comme tu as parlé, nous allons aussi te répondre et divulguer tous tes secrets.

Un homme qui n’a pas été reconnu et exporté du Soudan vers le Tchad, toi qui ne sais même pas d’où tu viens, tu parles en mal des zaghawa. Comme ton frère est au pouvoir, tu penses qu’on a peur de toi ? Je peux te tuer en pleine rue à N’Djamena d’une balle sur la tête et rien ne m’arrivera. Pendant trente ans au pouvoir tu n’as pas participé à aucun combat, toujours propre, comme une femme tu te décapes la peau en utilisant des éclaircissant. Tu es toujours ivre et tu te retrouves entre les griots et les pédés. Tu es un grand voleur des biens publics. Tu n’as même pas les valeurs d’un Zaghawa. Qui te compte parmi les membres de la famille Déby Itno, si ce n’est pas le régime, ce sera longtemps qu’un père viendra te chercher. Je te pose une question, tu connais ton père ? Où on te l’a déjà dit. Va suivre ta vraie famille. Cesse de dire que tu es de la famille Itno, et cesse de dire que tu fais partie des Zaghawas. Trouve une solution pour toi et laisse-nous tranquilles. Tu es né de tous les interdits et ça, rien ne peut l’effacer, ni le pouvoir, ni le régime, ni ton soi-disant frère. Je sais qu’il y a des pédés qui te rapportent mes propos, je leur conseille de le les rapporter au plus vite.

Traduction d’un de vos correspondants au milieu des beris.

Tchadanthropus-tribune

4411 Vues

  • Ce sont les émbeciles de la République, personne d’entre les deux connait rien de ce qu’il dit et ni de ce qu’il pense: ce sont de personnes qui ont les fesses dans le froid

    Commentaire par Ahamat molly hamit le 8 avril 2018 à 0 h 44 min
  • Le texte commence par le forgeron.
    Le sens de cet élément de langage?
    Le forgeron, c’est un technologue, un métallurgiste, un industriel traditionnel.
    L’art de la forge, Allah l’a confié à son prophète Daoud dont descend le Roi des rois Haile Sélassié.
    Aux techniques de la forge se rattachent Talouth tanneur, Nkrumah, Samory’, Staline fils de cordonnier, le grand cheikh Ibrahim de Kaolack’ et Nejad…
    Et ce ne sont pas des légendes :
    L’homme ayant affronte lle lion les yeux dans les yeux, pendant qu’il broyait son bras gauche à égorgé le lion avec le couteau qu’il tenait à sa main droite ;
    le saint marabout cadenassé en prison par les colons et qu’on retrouvait tous les matins faire sa prière hors de sa cellule ;
    Le saint marabout qui allait aussi vite que les cavaliers car ses pieds ne touchaient pas terre, un homme volant.
    Et pour les épouses, écoute ce qu’en dit le poète national Moussa Chifer.
    Au Tchad, ils font partie des 8 tributs inasservisables.
    Kizerbo dit que les ancien s rois africains étaient des rois forgerons.
    Qui est Dougou et Daoud fut le premier de droit divin sur terre : O Dooud , Nous t’avons dé signé comme Représentant sur terre, Gouverne donc de façon équitable.

    J’ESPÈRE que vous n’êtes pas hors sujet

    Commentaire par Akram Alhour le 8 avril 2018 à 16 h 25 min
  • Lire tribus “inasservissables”, que l’on ne pouvait asservir ou prendre comme captifs.

    Commentaire par Akram Alhour le 8 avril 2018 à 17 h 34 min