Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Sarh, Wambel Assoucia Ngueli, a indiqué qu’il a été victime d’une tentative de corruption dans l’affaire Sandanan 2. C’est au cours d’une communication faite ce mardi 13 juin 2023 au parquet de Sarh.

 

Selon le procureur de la république près le tribunal de grande instance de Sarh, Wambel Assoucia Ngueli, le 1er juin 2023, un individu nommé Tahir Haggar venu de N’Djamena s’est rendu à son bureau. Ce dernier s’est fait la mission de proposer de l’argent aux acteurs de Justice afin d’obtenir la libération des membres de sa communauté inculpés dans le cadre du dossier Sandana 2 en détention préventive à la maison d’arrêt de Sarh.

 

Au cours des échanges avec le procureur, celui-ci expose ses préoccupations et sollicite la libération de dix membres de sa communauté en contrepartie d’une offre de 3 millions par personne soit un montant total de 30 millions. Mais cette offre, ni par sa nature, ni par sa valeur, n’a nullement reçu l’agrément du procureur.

 

C’est ainsi que pris dans son propre piège, Tahir Haggar est arrêté sur le champ et conduit à la Police judiciaire où il est auditionné sur procès-verbal régulier. Il a été déféré au parquet le 05 juin 2023 et une poursuite est enclenchée contre lui suivant la procédure de flagrant délit pour tentative de corruption conformément aux dispositions des articles 78 et 193 du code pénal.

 

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Sarh, Wambel Assoucia Ngueli, relève qu’il est regrettable que pendant que les acteurs judiciaires s’attèlent à rétablir la paix et la cohésion sociale à travers l’exercice de la Justice, des individus aux intentions exécrables et infectes, alimentent des projets dont le but majeur est d’entretenir l’impunité avec le permanent sentiment de vengeance entre concitoyens. Le parquet d’instance de Sarh profite de l’occasion pour exhorter les acteurs judiciaires du ressort de sa juridiction à rester vigilant et fort pour faire face aux multiples moyens utilisés par certains individus qui infiltrent le système judiciaire pour le discréditer et compromettre son bon fonctionnement

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info 

1497 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire