De source bien informée, personne au sein de l’équipe présentement dirigeante ne s’est opposé à la libération du docteur TOM Erdimi.

Le 04 janvier dernier, voilà un mois, le président de la transition et sa délégation avaient effectué une mission au Caire en Égypte, où était emprisonné le leader de l’opposition TOM Erdimi.

Selon nos sources au sein de la délégation, le problème TOM Erdimi était sur la table et un de ses proches avait été permis de faire partie de la délégation pour localiser l’ex-recteur de l’université de Farcha. Le branle-bas diplomatique avait facilité le travail avec les Égyptiens qui seraient hermétiquement fermés à l’affaire.

De fil en aiguille, les contacts furent établis et tout semble imminent pour la libération de Mr TOM Erdimi jusqu’au blocage des Égyptiens eux-mêmes qui voudraient vider tout ce qu’ils reprochaient à leur illustre prisonnier. Cette affaire va se régler évidemment, mais pas au pas pressé comme semblent le vouloir ses compatriotes au Tchad et ses amis par le monde.

Diversion et enveniment de l’affaire.

Les narrations mettant en exergue l’ambassadeur Hassan Tchonai, le président du CMT et le DG de l’ANS Ahmed Kogri sont totalement fausses, pour la simple raison que les promesses faites par les Égyptiens à la partie autorisée tchadienne sont clairement définies, et les procédures de libérations se feront suivant le timing des Égyptiens eux-mêmes.

L’Égypte n’est pas le Tchad, où la simple intervention politique ou un coup de fil politique vide l’affaire de son contenu. Les Égyptiens ont bien écouté les demandes tchadiennes et AL AJELI qui est encore l’interlocuteur des Tchadiens est optimiste. « Nous libérerons votre compatriote au moment convenu, et généralement nous tenons notre promesse ».

Le reste demeure de la consommation populaire. L’ambassadeur Tchonaï, Le DG de l’ANS Ahmed Kogri et le président de la transition étaient tous en phase pour faire aboutir ce projet, mais hélas. Non plus il n’y a jamais eu de prise de bec entre l’ambassadeur du Tchad en Égypte et le DG de l’ANS.

Il y a des gens qui veulent exploiter cette situation pour mieux envenimer la situation et taper sur le régime CMT par ce que l’humeur ne passe pas. Kogri paye cash ceux qui le combattent depuis toujours pour lui ravir son poste à l’ANS. Tchonaï est le rouleau compresseur sur lequel il faut mettre la pression sur cette affaire, et le président de la transition Mahamat Idriss Déby est l’homme a combattre par tous les moyens, parce que le régime qu’il incarne promet un dialogue qui risquerait de faire perdre à beaucoup leurs petits conforts si tous les Tchadiens reviennent pour régler leur problème ensemble dans la justice et l’équité.

L’opposant TOM Erdimi est le socle de combat qui a commencé depuis fort longtemps grâce à la dénonciation de la diaspora en France avant que des entités quelconques ne se réveillent. Il y a aussi le combat singulier de la famille et des amis. TOM sera libéré quoi qu’il advienne et c’est l’objectif recherché, mais certaines officines voudraient coûte que coûte que cela explose.

Le pouvoir c’est Dieu qui l’octroi, et c’est bien lui toujours le dernier décideur. Vouloir dire que si TOM est libéré, adjoint à Timan, son frère, le pouvoir sera conservé par ceux-ci pendant 30 ans, ce serait faire preuve d’insultes envers les Tchadiens qui n’ont pas encore digéré les 30 années de dictature d’Idriss Déby. Prions que TOM soit libéré pour le bonheur de sa famille d’abord, de ses amis et proches ensuite, et pour le peuple tchadien dans son ensemble, et qu’il faille l’avoir pour construire un Tchad juste, mais pas de repli communautaire, ou d’une autre suprématie.

L’expérience a démontré qu’il n’y a pas longtemps, on a servi aux Tchadiens des situations pires sur le cas TOM Erdimi. Certains sont allés à des fantasmes rocambolesques jusqu’à annoncer sa mort.

Aujourd’hui Dieu merci, une preuve de vie est constatée, et des démarches sont entamés pour qu’il soit libéré. Gardons espoir pour qu’il revienne pour sa famille et tous les autres, mais ne nous laissons pas guider par l’aveuglement et les haines.

Tchadanthropus-tribune

1436 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire