De source digne de foi, l’affaire, l’affaire du militaire tué par les forces de l’ordre à la barrière nord de Lamadji lors du confinement de la ville de N’Djamena commence à prendre des proportions extrêmes.

Selon nos sources, le ministre de la Défense et à la Sécurité Abali Salah se trouve dans une étroite position. Il se trouve que l’affaire est prise en compte par le chef de race et les parents de ce militaire tué qui exige qu’on leur désigne la personne qui a tiré sur leur parent avant que l’État ne songe à vouloir indemniser les victimes et la famille de ce militaire défunt.

Le ministère de son côté met en avant le caractère régalien sur la mission des militaires postés sur la barrière nord de N’Djamena, et sollicite la compréhension des parents de la victime. Pourquoi, alors que l’interdiction est déjà actionnée, ce militaire brave les décisions de l’État, et revient menacer des militaires en faction ? Pourquoi encore que la communauté du défunt sont armés avec les moyens de l’État et viennent menacer les institutions de la république ? Il argue que nul n’est au-dessus de la loi.

De leur côté, les parents du militaire défunt avec à leur tête le chef de race de la communauté, et l’ex DGA de l’ANS Mahamat Charfadine Margui qui utilise l’affaire pour en avoir un retour de procédé.

Suivant nos sources, elles indiquent qu’il y eut une rencontre entre certains acteurs de la communauté et certains responsables de l’État, pour calmer cette situation et proposer Mahamat Charfadine Margui au poste de DRG (direction des renseignements généraux).

Des faits semblables sont légions au Tchad, où assez souvent quand le pouvoir veut régler une situation tendue, il procède à la nomination d’un membre de la communauté désigné afin que l’histoire soit absoute entre des nominations de ladite communauté et de sommes d’argent en guise d’indemnisation. Assez souvent c’est la famille biologique de la victime qui s’en sort perdante de la situation. Dans certaines sphères de la sûreté nationale, la rumeur aurait été répandue par le sieur Margui lui-même qui indique qu’il sera le prochain DRG du Tchad… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

1983 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article