Refus catégorique de l’Assemblée générale Extraordinaire de la Cellule syndicale du Ministère des Affaires étrangères par Chérif Mht Zène (super ministre) et son DG Madou Fatchou.

D’après nos sources, la cellule syndicale a informé l’administration centrale par une correspondance en date du 25 avril 2019 pour demander l’obtention de la salle de réunion dudit ministère pour organiser une réunion. La source affirme que l’Administration a accusé réception de la lettre sans donner une suite favorable.

Ce matin, le jour du rendez-vous, tous les cadres et agents sont venus pour accéder à la salle de réunion, mais ils trouvent les portes hermétiquement fermées. Le DG Madou Fatchou aurait disparu et fermé son téléphone.

La rédaction a joint par téléphone un membre du Syndicat qui se dit stupéfait du comportement de l’administration qui bloque tout aspect du dialogue. Chose qui n’a jamais existé depuis l’existence dudit ministère des Affaires étrangères. Tous les ministres qui se sont succédé n’ont jamais empêché le syndicat de tenir leurs réunions.

La rédaction se pose la question de savoir : pourquoi interdire une réunion de la cellule syndicale ? De quoi le ministre et son DG ont peur ? À moins que Mr Cherif Mht Zène ne reconnaisse pas la légitimité du Syndicat comme nous l’avions mentionné lors de notre dernière publication alors que cela avait suscité une mauvaise compréhension. Nous l’avions dit avec un excès de véhémence, que Mr Chérif Mahamat Zène était un bon ambassadeur partout où il est passé, mais ses faits comme ministre laissent une empreinte teintée de négativité, soit il est mal conseillé, soit son entourage lui fait défaut, mais depuis un moment à la tête des Affaires étrangères, il cristallise par devers lui plusieurs animosités.

Présent ce matin et mis devant les faits accomplis, le SG de l’UST convoque une AG séance tenante de la Cellule syndicale pour samedi 04 mai 2019 à la Bourse de travail.

Pour rappel, il faut relever que le ministre Chérif accuse la cellule syndicale d’être manipulée de l’extérieur et qu’elle est en connivence avec certains partis politiques. Chose complètement erronée et sans fondement selon le syndicat.

Il faut le dire avec affliction qu’au Tchad actuellement, le simple fait que des gens réclament leurs droits est permissible d’être taxer de tout et de rien. Chose anormale et dommageable.

Cependant la cellule syndicale du ministère menace de saisir Idriss Déby Itno si ses droits ne sont pas observés.

Tchadanthropus-tribune

1612 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article